Weekend road trip au lac Vänern qui finit à l’hôpital

Salut les Frenchies

Je vous amène dans ce qui devait être un road trip en van le temps d’un weekend au Sud du lac vanern. Si vous voulez découvrir notre road trip Norvège et suède en van de l’été dernier RDV ici.

Le temps d’un weekend on décide d’aller à quelques kilomètres de Göteborg, pour longer le plus grand lac de Suède et le troisième plus grand d’Europe.

Je dessine une petite boucle sur Google maps pour établir les points d’arrêts. Quand on part plus longtemps je laisse peu de place au hasard car on veut voir un maximum de choses et ne pas passer trois heures à trouver un coin pour le soir, mais là en si peu de temps on préfère flâner, je n’ai donc pas indiqué de point précis et c’est parti !

Vendredi 27 juillet 2018 : une soirée à Trollhättan et à Gaddesanna

On prend la route, c’est une petite heure qui nous attend, mais pourtant juste le fait de m’assoir dans le van j’ai ce sentiment de liberté.Il fait très chaud aujourd’hui, les fenêtres sont grandes ouvertes, je tend mon visage, je laisse le soleil dorer ma peau et le vent m’envelopper. 

On fait quelques rencontres inattendues.

On commence par s’arrêter à Trollhattan qui n’est pas au bord du lac mais j’avais lu qu’il y avait des chutes d’eau. Arrivé sur place on découvre une jolie ville fleuries traversée par un fleuve.

Une église majestueuse teintée de rouge surplomb la ville, elle paraît isolée du monde.

En marchant un peu on découvre un barrage qui doit créé ces chutes d’eau, vous ne trouverez pas de cascades naturelles ici ! Et pour information le barrage s’ouvre à 15h donc soyez à l’heure … ce qui n’était pas notre cas ! Ça n’enlève pas la beauté de ce lieu.

On gravit des marches, à travers un bois envahit de chênes qui dévoilent des points de vue époustouflants. Il y a deux pontons qui vous emmène dans le vide, assez impressionnant !

On reprend le camion direction Gaddesanna, au bord du lac cette fois-ci, où j’ai prévu que l’on passe la soirée et la nuit. J’avais repéré une plage, en effet deux parkings pleins à craquer qui ne donne pas directement sur le lac. Sauf que ce soir je voulais de la nature et la solitude.

Je repère une route qui longe le lac, à dix minutes. On traverse la forêt, les champs et on trouve en bordure une place parfaite pour garer le van.

Je vois bien sur la carte que l’on est tout prêt du lac, du camion on aperçoit un petit chemin, on l’emprunte aussi vite que l’on est descendu et quelques mètres plus tard c’est grandiose.

Je ne m’attendais pas du tout à cette vue, à ce coin de paradis. Le soleil est déjà en train de se coucher et laisse son emprunte rouge dans le ciel.

Magique, je n’ai pas d’autre mot, j’ai les larmes qui me viennent, la beauté de la nature m’a frappé en plein coeur.

Je ne pourrais pas plus le décrire que ces quelques photos qui pourtant ne retransmettent pas parfaitement la beauté du lieu. Lac, forêt, ilots, soleil couchant. On mange ici, avec le crépitement de l’eau.Bon on ne va pas mentir, les moustiques et autres insectes sont de la partie !

Ce soir il y a une éclipse de lune qui a un alignement parfait avec le soleil et la terre qui lui donne une couleur rouge, les cycles de la lune m’intriguent beaucoup, je suis donc vraiment excitée à l’idée de la découvrir. Mais ce soir là, c’est le soleil qui s’est donné en spectacle pour nous, de là où on était on ne voyait rien. On décide de s’éloigner un peu près d’un champ pour espérer la découvrir, mais ce sont chevreuils et lapins qui nous se sont montrés.

La nature s’est donnée en spectacle mais je n’aurais pas vue cette lune rouge tant attendue. On revient au bord du lac profiter des derniers traits rouges dans le ciel, et après s’être fait dévorés par les moustiques on se glisse sous la couette pour tenter de trouver le sommeil.

Samedi 28 juillet 2018

Réveil en douceur, malgré une nuit de chaleur, lorsque l’on s’est couché il faisait 28 degrés dans le camion, l’année dernière on avait jamais atteint plus de 25, cet été est particulièrement chaud en Suède.

Mon premier plaisir du matin, ouvrir les rideaux des portes arrières, c’est de mon côté du lit, pour découvrir la vue. Ce jour là c’était une forêt abondante et verdoyante.

Mon chéri ne tiens jamais bien longtemps en place, il est déjà levé et quand il aperçoit du mouvement c’est mon deuxième plaisir de la journée, il ouvre les portes du camion pour me dire bonjour.

Il fait déjà assez chaud et de ce côté du lac il est difficile de se baigner. On se dirige donc vers la plage aménagé de Gaddesana, il est 8h30, on est presque seul et on découvre pour la deuxième fois un paysage magnifique. Ici il y a du sable sous nos pieds, vous connaissez ce bonheur de rentrer ses orteils dans la chaleur de la plage.

C’est impressionnant, ce lac est tellement grand qu’on ne voit pas la berge d’en face, c’est une petite île non loin de là qui attire notre oeil. On se rend vite compte que le fond n’est pas profond, on peut marcher sur plusieurs mètres dans l’eau, une eau fraîche mais vivifiante.

Je m’assois dans l’eau et laisse les remous envahir mon corps. Alix part chercher le petit déjeuner, quelle meilleure vue que cette nature sauvage à peine usée par l’homme.

Sur un énorme rocher, je m’assois en tailleur, le dos bien droit, le vent souffle sur mon visage et chaque partie de mon corps, je rentre dans un état méditatif, comme pour communier avec ce moment unique, avec cette nature incroyable.

Plaisir ultime : boire son thé et manger ces tartines face au lac !

Il est temps de reprendre la route, on a prévu de visiter le village de pêcheur spiken et le château de lacko, mais juste avant ça j’avais repérer une petite ville à visiter : Lidkoping.

LE DRAME DU WEEKEND

J’ai écris le début de cet article hier, sans mentionner qu’Alix avait des douteurs au coude depuis deux jours, je lui avais proposé de repousser ce weekend pour voir comment ça évoluerais, mais il a confiance en ses capacités physiques et je pense au fond qu’il ne voulait pas m’enlever ce plaisir d’aller découvrir de nouveaux lieux.

Mais aujourd’hui à 12h, mon homme est fatigué, épuisé, son coude est rouge et lui fait mal. On décide d’aller aux urgences le plus proche. Il est 17h passé et nous sommes à l’hôpital de Lidkoping, il a une bactérie qui lui a donné infection et fièvre, après de nombreux tests il est actuellement allongé avec une perfusion d’antibiotiques.

La pluie accompagne ces moments difficiles, enfin surtout pour moi, je n’aime pas être mal mais je ne supporte pas qu’il soit mal. C’est mon roc, mon amour depuis 8 ans maintenant, cela me tord le ventre et écrase mon coeur de le voir affaiblit. Il est bien possible que l’on reste ici cette nuit, ce qu’il y a de sûre c’est que notre aventure s’arrête là et j’espère que ce ne sera qu’un mauvais souvenir et que l’on reprendra la route bientôt.

UPDATE DE LA SITUATION

Alix va mieux … OUF, on est sortie de l’hôpital dimanche à 21h, il a un traitement à prendre on espère que ça suffira ! Pendant ces 32 heures j’ai pu me balader dans la ville qui est vraiment très jolie, avec son fleuve, ses fleurs, ses ponts.

La nuit seule dans le camion n’a pas été facile mais bref, ceci n’est qu’un mauvais souvenir. Dans pas longtemps on reprend la route direction le lac vänern et cette fois-ci pour 4 jours ! C’est un peu notre récompense !

Alors à très vite pour plus d’image de ces paysages et des bon plans à faire.

Kiss kiss love les frenchies