Les différences entre la France et la Suède

Salut les frenchies,

sweden GIFJe vous ai déjà beaucoup parlé de comment venir s’installer en Suède, je vous laisse parcourir le blog, aujourd’hui j’avais envie de partager des différences qui m’ont marqué entre mon pays d’origine et mon pays d’adoption.

Je ne suis pas là pour juger un pays ou un autre, mais plus pour partager des anecdotes !

 

 

En chaussettes tu resteras

hanging socks on chair

Quand tu rentres dans une sphère privée tu dois enlever tes chaussures, tu le fais peut être déjà parfois mais ici c’est partout tout le temps. Que ce soit chez des amis, mais aussi quand tu visites un appartement pour le louer ou encore dans certaines entreprises.

Alors exit tes chaussettes trouées, ici le fancy est de mise.

Toi même tu te serviras

group of people eating inside cafeteria

Souvent, dans les restaurants, on te sert ton plat et c’est tout. Au début tu te sens un peu bête à la recherche d’un verre et de couvert. Tout simplement une partie du service se fait par toi même ! Tu vas trouver un petit coin avec tout le nécessaire pour profiter de ton repas.

 

 

Au digital tu passeras

person holding smartphoneLes suédois sont très en avance sur la digitalisation, tu peux vraiment tout faire avec ton smartphone partout dans le pays. Que ce soit pour le paiement d’une place de parking, une réservation, gestion de sa banque, payer dans un magasin, ou encore gérer ses transports en commun.

Mais ils ont aussi une application « swish », qui permet de transférer de l’argent très facilement et rapidement. Il suffit d’indiquer le numéro de téléphone du bénéficiaire (qui doit aussi avoir l’app), le montant et en un clique c’est fait ! (soyez rassuré il y a un code confidentiel à indiquer). C’est super pratique pour payer son loyer ou quand tu es dans une brocante, pour rembourser un ami, clairement ici le liquide ne sert pas à grande chose !

La note de restaurant tu ne diviseras point

person holding white retractable pen

Swish est très pratique aussi au restaurant car ici il est très mal vu de diviser une note, chacun paye sa part c’est très important. Alors quand tu es une dizaine, un peut payer pour tout le monde et les autres remboursent leur part avec l’application. Rapide et efficace.

 

 

La location tu redécouvriras

landscape photography of brown and white building

La location d’un logement en Suède est assez différent de la France, je ne vais pas rentrer dans les détails car j’en ai déjà fait un article par ici.

Mais pour résumé ici tu peux avoir un contrat à ton nom mais aussi sous louer voir même sous sous louer …

Quand tu débarques le système n’est pas toujours clair !

 

 

 

Pour acheter tu enchériras

On reste dans le logement, avec l’achat immobilier. La pratique est assez étonnante quand on ne connaît pas ! Ne vous fiez pas au prix afficher d’une maison que vous voudriez acheter, car souvent c’est un prix de départ soumis aux enchères. Chaque acheteurs intéressés va soumettre des enchères, souvent via sms, jusqu’à ce que le propriétaire en accepte une … Cela peut vraiment gonfler le prix d’un bien !

 

Equipé ton appartement sera

gray steel 3-door refrigerator near modular kitchen

Pour finir avec le logement, j’ai été surprise de voir à quel point les appartements sont équipés ici lorsque l’on est en location. Surtout les cuisines, on y retrouve lave vaisselle, four, micro-onde, frigo, mais aussi sèche linge, machin à laver. Pour notre part on a même la douche multi-jet ou encore le chauffage au sol. C’est quand même pas mal quand on débarque, pas besoin d’investir !

 

Nu tu t’assumeras

four green towels

Oui, ici, comme dans beaucoup de pays d’Europe (Allemagne, Finlande, Norvège, Autriche, Slovénie, …) quand tu vas au spa, sauna, hamam, tu es nu. Au début c’est plus que surprenant, surtout que ça s’arrête rarement au sauna, souvent également dans les jacuzzi, les bains, … Si les vestiaires sont rarement mixtes, les saunas et les bains peuvent l’être.

Plus loin encore, ici quand tu vas à la piscine, tu te changes devant tout le monde, pas de cabine et la douche est obligatoire avant et souvent tu en prends une après et nu bien entendu.

Pour les français, très « pudique », cela peut paraître déroutant. Une fois que tu as compris qu’il n’y a aucune gène car aucun regard déplacé, tu t’habitues. Il faut savoir également qu’ils ont une approche du corps bien différente, il n’est pas sexualisé comme chez nous, le fait d’être nu ne se rapporte pas à la sexualité mais à l’être humain dans sa nature. La sexualisation du corps se fait uniquement dans l’intimité, finalement je trouve cette approche beaucoup plus saine, ce qui fait que quand tu es une femme tu peux montrer tes jambes ou ton ventre, même être sans haut sur la plage, personne ne va t’insulter ou t’agresser comme on peut le vivre en France !

Un petit sujet devient une approche sociétales très intéressante.

Le personumer tu décrypteras

assorted numbers photography

Je t’en parle dans l’article sur l’administratif en Suède.

C’est le saint graal, tu es obligé d’avoir ce numéro pour ouvrir un compte en banque, avoir un forfait téléphone ou un accès internet, pour accéder à des assurances, pour louer un logement, oui le personumer c’est indispensable !

 

Un jardin tu partageras

burning logs on charcoal grill

J’ai été agréablement surprise de trouver dans les cours d’immeubles de grands jardins partagés.

Souvent très convivial on y retrouve : balançoire, barbecue, table, chaises, potager

 

De la nature tu jouiras

aerial view of island and body of water

Ici c’est inscris dans la constitution, tu jouis de la nature comme bon te semble à partir du moment où tu la respectes. Ca veut dire que tu peux camper où tu veux, faire du feu, ramasser ce que tu veux, même t’arrêter dans un lieu privé à partir du moment où tu ne gênes pas les prioritaires (visuelles ou sonores). Bref, ici la nature fait partie de la vie quotidienne, les suédois y sont très connectés.

Je trouve que cette approche des choses donne encore plus envie d’en profiter et de la respecter.

En France tout ce que j’ai cité est interdit.

 

Des câlins tu feras, ou pas

Ici si tu connais pas ou peu une personne, tu ne fais rien, la bise ou se serrer la main ça n’existe pas. Par contre quand tu commences a bien connaître une personne tu passes directement au câlins ! C’est amusant de voir les gens se serrer dans les bras dans la rue.

 

Le lagom tu appliqueras

closeup photo of cookies on plate near white printed paper

En France, pays latin, nous sommes expressifs, en général on apprécie pouvoir exprimer nos émotions, notre avis. Ici ce n’est pas la même approche.

Souvent on a entendu parler du hygge au Danemark, en Suède l’art de vivre c’est le « lagom » qui signifie :  jamais trop jamais pas assez. La juste mesure est de mise ! Ce qui rend l’ambiance du pays beaucoup plus calme et posée.

 

Le tri des déchets tu en feras ta passion

litter signageOui, le tri c’est primordial en Suède. Il faut savoir que la combustion des déchets est l’une des principales ressources d’énergie du pays. Tu te retrouves donc avec énormément de poubelles différentes, plusieurs pour le verre en fonction de sa couleur, plastique, métal, papier, carton et compost ! Oui tu as bien lu, ici même en immeuble tu retrouves des poubelles à compost. Personellement je trouve génial qu’ils puissent autant recycler, ce qui fait que ma poubelle « autres déchets » je la vide quasiment jamais !

 

La chique tu pratiqueras, ou pas !

brown deer during daytime

Ici on ne fume pas on chique. Alors oui il y a des fumeurs, mais ils sont beaucoup moins nombreux comparés aux « chiqueurs ». Je ne connaissais que très peu le principe avant d’arriver ici et c’est pour le moins surprenant. Ici ils utilisent des petits sachets de tabac qu’ils collent entre la lèvre et la gencive. En plus du tabac il peut y avoir des petits morceaux de verre (oui oui) pour percer la gencive et faire rentrer la nicotine directement dans le sang. Un peu barbare de mon point de vue mais pourtant c’est très populaire ici, à tout âge !

 

Fika

gray and white star print mug and two baked breads

Le Fika, une véritable institution ici. Je pourrais te dire que c’est la pause café mais c’est tellement bien plus ! Déjà ce sont de très grands consommateurs de café, je crois que la moyenne est de huit par jour. Et le Fika c’est l’occasion de se retrouver, de faire une pause pour boire son café et manger des pâtisseries. Sauf que ici, c’est très important le fika, si tu refuses à ton travail ou à un ami c’est assez mal vue !

 

Tu ne grilleras point dans la file d’attente

people riding escalator

En France la discipline dans la file d’attente c’est pas trop notre truc, plutôt impatient et râleur. Mais ici, c’est très très important de respecter sa place, à tel point qu’il y a un système de ticket. Comme en France dans certaines administration sauf que ici c’est presque partout : à la poste, pharmacie, hopital, au bureau de tabac, mais aussi dans certain magasin, …

 

Ton anglais tu utiliseras

person holding hello decor

Ici tout le monde comprend l’anglais et souvent les suédois le parlent très bien. Tout simplement parce que pour un pays de 10 millions d’habitants c’est une question de survie. Loin de là tout est traduit, les films, les séries, les livres sont souvent en version originale, certaines chaînes télé sont anglaises ou américaines, même certaines notices ne sont pas traduites. Bref, ici tout le monde comprend au moins l’anglais ce qui facilite pas mal les choses quand tu arrives. Mais sache qu’ils tiennent à leur langue et apprécies quand tu fais l’effort de l’apprendre.

Les vitamines tu consommeras

three glass bottles on desk

Si on en voit de plus en plus en France sous forme de  gélules par exemple, en Suède c’est directement les aliments qui sont enrichis en vitamines. C’est largement répandu, on y retrouve la vitamine D, B12, mais aussi pleins d’autres. Finalement je trouve ça assez pratique, surtout qu’ici le soleil se fait rare !

 

Les protéines

Les suédois sont très sportifs, vraiment très sportifs. En salle, en extérieur, ils pratiquent toutes sortent de sports venant du monde entier. Mais ce n’est pas le propos, je pense que du fais qu’ils soient autant sportifs l’alimentation enrichie en protéines est plus répandues. Tu peux retrouver en magasin des rayons complet de barres protéinées, poudre, etc …

De bonbons tu te gaveras

person holding a candy pack on white plastic boxJe trouve ça très marrant qu’ils aiment autant les bonbons. On en retrouve dans tous les supermarchés, épiceries, des rayons complets de bonbons en vracs et en sachet. Il y a aussi de nombreuses boutiques spécialisées, et ils adorent ça !

 

Des rideaux tu t’accoutumeras

white padded brown wood-framed armchairEn plus que les nuits peuvent être très courtes l’été, trois heures seulement pour ma part … il n’y a pas de système de volets comme en France. Seulement des rideaux ou des stores, ce n’est pas toujours faciles de s’habituer. Après comme six mois dans l’année tu ne vois presque pas le soleil je me dis que ça a aussi son avantage …

Les nuits très longues ou très courtes tu vivras

Justement parlons-en. Je trouve que ces deux extrêmes sont assez perturbant, même si j’aime le fait de profiter autant de l’été et de l’hiver. Là où nous vivons l’été le soleil se couche à 3h du matin et se lève à 6h du matin, c’est vraiment étrange d’aller se coucher avec un grand soleil, mais cela permet de profiter à fond des beaux jours. Car quand l’hiver arrive … le soleil se lève à 9h30-10h et se couche vers 15h30 … à l’inverse c’est très étrange de te dire que ta journée n’est pas finie alors qu’il fait nuit noire, mais cela permet de bien profiter de l’aspect cocooning de la saison.

La femme tu libéreras

woman raising white placardJ’ai un peu commencé à t’en parler au sujet de la nudité, mais la place de la femme en Suède est bien différente de le France. Ce n’est sûrement pas encore parfait mais tellement plus avancé ! Cela se voit dans le comportement général, on attend rien de la femme, ni de comment elle doit être, parler, s’habiller, on s’en fou ! Elle peut faire n’importe quel type de métier, je vois beaucoup de femmes en tenu de chantier ou agent de sécurité mais aussi sur des postes à responsabilité en industrie, en politique, en administration. Il y aurait beaucoup de choses à dire sur le sujet, mais cela vient entre autre de la place de la femme depuis des millénaires, déjà chez les vikings elle allait au combat, elle pouvait être chef de clan ou chef de famille. Cela va jusqu’à l’aspect « gentleman » qu’on nomme en France, ici les hommes ne tiennent pas la porte aux femmes car elles sont leur égal. J’aime pouvoir retrouver la puissance chez une femme comme la douceur chez un homme, rien ne choque, chacun est livre d’être ce qu’il veut.

C’est terminé pour les différences que j’ai pu noter entre ma vie en fRance et ma vie en Suède, je t’en parle aussi en vidéo par ici :

 

Si toi aussi tu as vue des différences n’hésites pas à les partager en commentaires.

A bientôt, kiss kiss love les frenchies.

 

 

 

 

Favoris du mois d’octobre : podcast, livre, soin, lune, witch, …

Salut les frenchies,

On se retrouve pour vous partager mes favoris du mois d’octobre ! J’avais pleins de choses à vous partager, alors sans plus attendre je vous laisse découvrir.

Vivre avec la lune

On commence avec la lecture du livre « vivre avec la lune » de Aurore Widmer Résultat de recherche d'images pour "vivre avec la lune aurore widmer"

Le résumé du livre :

« n livre pour vivre les temps fort de l’année au rythme de la lune !

Comment la lune influence-t-elle les êtres vivants ? Quelles sont les différentes phases du cycle lunaire ? Comment analyser son signe lunaire personnel ? En quoi le cycle menstruel est-il connecté aux mouvements lunaires ? Quels rituels mettre en place pour bénéficier des bienfaits de la lune au quotidien ?

Depuis des millénaires, la lune fascine par sa beauté et ses cycles infinis dans le ciel. Découvrez dans ce livre le fonctionnement du mois lunaire, les symboliques et les influences de la lune sur votre personnalité, le lien entre le cycle menstruel de la femme et le cycle de la lune, le voyage de la lune à travers les signes du zodiaque, ainsi que de nombreux conseils et idées de rituels à mettre en pratique pour vous reconnecter à la nature et faire de la lune votre alliée. »

Personnellement j’ai apprécié le fait que cet ouvrage soit complet et accessible à la fois. On retrouve toutes les thématiques de l’influence de la Lune et de comment vivre avec les cycles. Que ce soit de l’impact sur sa personnalité, ses émotions, son humeur, le fait de mieux comprendre son cycle féminin, menstruel. Mais aussi de profiter des bénéfices de la lune avec des conseils et des rituels.

L’écriture est simple, il se lit rapidement et donne les clés nécessaires pour commencer son aventure avec la lune.

Sur amazon

Druidéesse

Un ami m’a fait découvrir ce magazine, merci mevi si tu passes par là ! La thématique m’intéresse particulièrement et j’ai été séduite par la mise en page.

Résultat de recherche d'images pour "druidéesse"

C’est le premier numéro du magazine « druidéesse » et je suis agréablement surprise par la qualité du fond et de la forme. Les graphismes et les images sont magnifiques mais surtout les articles sont fournis et développées, pas de publicité ou de produits à vendre toutes les deux pages.

La variétés des sujets en fait un magazine très complet : recette de cuisine, cosmétique, herboristerie, méditation, rituel de saison, rituel de lune, comte chamanique, rencontre de cercle de femme. C’est très agréable d’accéder à ce type de contenu sous format magazine.

Vous pouvez le commande en ligne sur leur site.

Lingerie Monki

Je vous ai souvent parlé de cette marque originaire de Göteborg en Suède où je vis. J’aime beaucoup leur collection originale avec un très bon rapport qualité prix. Leur lingerie est vraiment top, accessible, confortable et originale !

J’ai craqué sur cette ensemble dentelle / velours, très élégant, une dentelle de bonne qualité, mais aussi comme je disais très confortable à porter.

La brassière à 15 euros par ici

La culotte taille haute à 10 euros ici

zoomed imagezoomed image

BoucleS d’oreille Monki

Malheureusement je ne retrouve plus mes boucles d’oreilles lune que je vous présentais en vidéo (je vous mets le lien en fin de l’article).

Mais je vous partage leur catégorie bijoux, vous y trouverez peut être votre bonheur, il tourne très souvent dans leur collection donc quand vous tomber sur quelque chose qui vous plaît n’attendez pas trop !

Hydratant zéro déchet Lush

Résultat de recherche d'images pour "lush charity pot solid orange"Lush est une marque que je vous partage souvent, parce que beaucoup de leurs produits sont vegan et j’apprécie leur démarche zéro déchet pour beaucoup de leurs cosmétiques. Le seul bémol c’est la composition des produits qui n’est pas parfait même si ils font de plus en plus d’effort.

J’avais déjà craqué pour cette édition limitée l’année dernière, je le trouve pratique et efficace. C’est un hydratant pour le corps que l’on applique sous la douche. Ce qui fait gagner du temps ! Il est solide, laisse un film gras qui hydrate et nourrie bien la peau (si vous avez déjà la peau à tendance grasse je ne vous le conseille pas) et une odeur à tomber ! Je trouve que le fait de l’appliquer sous la douche ça fait aussi gagner du temps, bref il a tout pour plaire.

Je n’ai pas retrouvé la même senteur que j’ai en Suède, mais le même principe dans d’autres fragrances, je vous propose celui-ci et attention c’est une édition limitée

charity pot naked body lotion

Mask raffermissant vegan The Body Shop

Cela faisait longtemps que je n’avais pas acheté de produit chez eux, quand je suis passée vegan je n’y retrouvais plus mon compte. Et puis ils ont lancé une gamme cruelty free et vegan, j’ai été attiré par un nettoyant à la rose et je suis assez satisfaite !

Alors les compositions de chez the body shop ne sont pas parfaites, mais elles sont de mieux en mieux ! Ce j’aime bien dans ce produit c’est le fait qu’il n’agresse pas la peau. Il s’agit d’un masque à laisser poser 5-10 min, 2 à 3 fois par semaine. En général je fais mes soins de type masque le weekend quand je ne sors pas parce que j’ai une peau qui réagit très vite et j’ai souvent des rougeurs. Mais là, j’apprécie le fait de pouvoir l’utiliser n’importe quand puisqu’il ne me laisse pas de plaque ! L’aloe permet une bonne hydratation, après il est vendue comme raffermissant, je n’ai pas vue de grande différence personnellement.

Si vous cherchez un masque pour purifier et nettoyer les imperfections, ce n’est pas sa promesse, ici il s’agit d’actifs pour raffermir, repulper et hydrater.

Vous pouvez retrouver ce produit ici pour 20€

Retraite spirituelle Josée Anne SC : tshirt « ouitch »

J’ai eu la chance de pouvoir faire une retraite spirituelle en Bretagne ce mois d’octobre, organisée par Josée Anne SC, je vous en parlerais plus tard avec un article et une vidéo dédiés. J’attends les photos officielles ! Mais je peux déjà vous dire que cela m’a beaucoup apporté, j’ai fais de belles rencontres et j’ai eu l’occasion de pouvoir me recentrer sur moi même. En plus de ça je me suis offert un petit souvenir, un t-shirt avec l’inscription « ouitch », j’aime beaucoup le jeu de mot (witch = sorcière en anglais). Mais j’aime aussi beaucoup la démarche, puisque les t-shirt sont uniques, ils viennent tous de friperie et ils sont sérigraphiés à la mains.

En recherchant le lien j’ai vue que le t-shirt était sold-out mais peut être qu’il va revenir plus tard alors dans le doute je vous laisse le lien ici.

Podcast Poudre épisode « Sorcières » avec Mona Chollet

Je vous ai gardé le meilleur pour la fin ! Merci à Chloé qui m’a fait découvrir ce podcast. Il s’agit d’un échange avec Mona Chollet sur son dernier essai intitulé « sorcières ». Mona Chollet est une auteure connue et respectée, anciennement journaliste au monde diplomatique elle a plusieurs best-sellers à son actif, dont « beauté fatale » représentatif de toute une génération de féministe.

Résultat de recherche d'images pour "sorcières mona chollet"Son dernier ouvrage, je n’ai pas encore finit de le lire, mais je peux déjà vous dire qu’il est incroyable, par son approche, ses détails, ce qu’il en ressort. Néanmoins je sais qu’il n’est pas forcément facile d’accès, alors si vous avez peur de commencer cet ouvrage je vous conseille vivement d’aller écouter ce podcast. Il dure une heure, certes, mais il permet d’appréhender l’auteur et son analyse. Les sorcières, figures du féminisme, des femmes parfois seules, sans enfant, parfois qui vivaient entre elles, qui soignaient les autres, ces femmes qui ont été persécutées par des crimes misogynes et infâmes. J’ai beaucoup aimé comment l’animatrice de ce podcast a emmené l’auteure à redécouvrir son oeuvre sous un autre angle, en soulignant que la figure de la sorcière était déjà présente dans certains de ces livres.

Pour écouter le podcast RDV ici


 

Ces favoris sont terminés, j’espère qu’ils vous auront inspiré et donné envie de découvrir de nouvelles choses.

A très vite pour de nouveaux partages et en attendant je vous dis kiss kiss love les frenchies.

 

S’expatrier en Suède : l’administratif à faire en arrivant

Salut les frenchies !

On se retrouve pour la suite de la série « comment s’expatrier en Suède »
Auparavant j’ai traité de ces thématiques :

Le Saint Graal : personnumer

photo of brown high-rise building

Mais kezako ? Il s’agit du numéro d’identification suédois, je te l’ai déjà évoqué cette fois-ci je te le présente. Clairement sans ce numéro tu ne peux RIEN faire ou presque. Tu en as besoin pour être couvert par l’assurance maladie du pays, ouvrir un compte en banque, avoir un forfait téléphonique, s’inscrire sur la liste des demandes de logement …
Bref c’est le PREMIER truc à faire quand tu arrives !

Je te donne les conditions qu’on a eu pour l’obtenir, ce n’est pas le seul moyen mais c’est le seul que je connaisse :

  • Etre membre union européenne
  • Avoir un emploi longue durée CDI
  • ou être marié à quelqu’un qui a un CDI (pacsé peut suffire)
  • Un emploi à temps plein
  • temps partiel possible mais plus compliqué

Les papiers à avoir :

  • contrat de travail
  • contrat de mariage
  • passeport, la carte d’identité n’est pas acceptée
  • adresse en Suède

Pour le dernier point, l’adresse, tu peux indiqué une adresse temporaire, n’attend pas d’avoir un logement fixe pour demander ton numéro d’identification. Tu pourras faire ton changement d’adresse par la suite via internet. Tu peux même mettre une adresse de airbnb !

Une fois que tu as rassemblé les conditions et ton dossier RDV au « skatteverket » de ta ville pour présenter ton dossier. Tu auras une réponse par courrier postal, en moyenne trois semaines pour avoir une réponse. Dans le courrier, si ton dossier est accepté, ton numéro d’identification sera indiqué mais il ne servira à rien … il faut ensuite attendre pour faire « l’id card » qui indiquera ce numéro et qui sera donc officiel. Avec le courrier on a tenté d’ouvrir un compte en banque en vain ! Tu recevras un sms te disant que tu peux aller faire ton id card, cela peut prendre encore deux semaines.

Ouvrir un compte en banque

person holding pink ceramic pig coin bankJe conseille en deuxième démarche à faire, une fois que tu as l’id card, c’est d’ouvrir un compte en banque. Tu en auras besoin pour faire virer ton salaire mais aussi éviter de payer le taux de change à chaque dépense.

Pour ouvrir un compte en banque si tu as
une adresse, un emploi et une id card toutes les banques sont possibles.

Pour moi par exemple, qui n’avait pas d’emploi, les banques m’ont refusé à part : swedbank
D’autres peuvent accepter mais il faut faire une lettre de motivation et rencontrer un conseiller … non ce n’est pas une blague.

le forfait téléphonique

Avec l’id card et un compte en banque en Suède tu vas enfin pouvoir t’ouvrir un forfait téléphonique.
Les opérateurs proposent à peu près tous les mêmes tarif, qui se rapproche de Free en France donc pour une fois c’est pas trop cher 🙂

s’inscrire sur la liste d’attente logement

brown and black building under white sky
RDV sur le site bostadskö de ta ville. Comme je t’expliquais dans l’article et la vidéo sur le logement (je t’ai remis les liens en début de cet article)
plusieurs types de location existent en Suède, comme le personnumer un contrat de location de première main c’est le saint graal. C’est à dire un logement à ton nom (comme en France). Sinon tu seras en sous location, donc une durée souvent courte et des loyers beaucoup plus cher.

Pour avoir un contrat de première main tu peux avoir de la chance comme nous et tomber sur des propriétaires qui ne passe pas par le site de la ville et qui ne pratique pas des loyers plus élevés que la moyenne. Mais en gros, la majorité des logements se retrouve sur ce fameux site de la ville, les logements et les loyers sont ainsi régulés par la ville.

Quand un logement te plaît la première étape : que ton dossier passe, la deuxième étape : que tu sois le plus ancien sur la liste d’attente avec un dossier accepté ! C’est pourquoi je t’invite à t’inscrire rapidement, cela coût l’équivalent de 30 euros par an. Même si tu as un logement plus ou moins longue durée, si tu comptes rester longtemps ici ne te pose pas de question et inscrit toi. Car le jour où tu voudras ou tu auras besoin de déménager tu verras que ça sera bénéfique d’être depuis un certain temps sur cette liste.

assurance santé

black stethoscope with brown leather case
Pour bénéficier de la protection sociale de base il te faut le personnumer. Comme en France il est fortement conseillé d’avoir une protection complémentaire, une mutelle ou assurance privée. Les coûts varies en fonction de ton âge, conditions, maladies, etc.

 

Ces mutuelles ne prennent pas en charge le dentiste et l’optique. Pour le dentiste il faut voir directement avec un cabinet et pour les lunettes avec un opticien.

assurance logement

Comme en France il est plus que conseillé d’avoir une assurance logement alors penses-y ! Nous avons trouvé que les compagnies d’assurance était plutôt « mono-service » donc contrairement en France on a une compagnie pour la santé, une autre pour le logement, encore une autre pour la voiture et ainsi de suite.

assurance voiture

red Volkswagen Beetle scale model on grey concrete board
Si tu ramènes ta voiture en France, que tu es expatrié et donc que tu n’es plus considéré comme résident en France, sache que tu es dans l’obligation de faire un changement de plaque d’immatriculation et de prendre une assurance en Suède. Le fait de continuer de payer une assurance en France ne change rien car elle ne te protégera pas en cas d’accident en Suède (si tu es expatrié)

Pour avoir une assurance il faut donc faire le changement de plaque d’immatriculation, cela se passe sur le site internet : https://www.transportstyrelsen.se/en/road/Vehicles/

Ils vont te demander certains papiers (du véhicule, adresse, personnumer, etc.) et de faire passer une visite de contrôle de la voiture. Cela a un coût, pour nous c’est 180 euros mais nous avons un utilitaire donc sûrement moins cher pour une voiture classique.

impôt sur le revenu

Les impôts sur le revenu en Suède sont à la source ! Donc plus simple admnistrativement parlant.

Et voilà, tu es prêt pour ta meilleure vie en Suède ! Je t’explique tout ça également en vidéo :

 

Sur la partie comment s’expatrier en Suède je crois avoir fait pas mal le tour, je te donne rendez-vous pour des contenus sur la Suède comme les différences culturelles, la découverte de lieux à visiter, …

En attendant kiss kiss love les frenchies

Une méthode pour réaliser ses rêves

Salut les frenchies,

Suite à ma vidéo et mon article « Bucket List » je voulais revenir sur une notion importante que j’avais évoquée. Si je trouve que lister ses rêves, ses projets que l’on souhaite réaliser dans sa vie, est essentiel, je suis convaincue que ce n’est pas une fin en soi mais seulement le début !

Alors aujourd’hui je vais partager avec vous la méthode que j’ai élaborée au fil des années, des projets, des réussites et des échecs.

 

Je me suis inspirée de plusieurs méthodes, lectures, vidéos, pour en arriver là, quelque chose qui me convient et me permet d’avancer dans mes projets et que ça ne reste pas quelques mots inscrits sur une liste sans avenir.

Tu l’auras compris j’ai adapté différents outils à ce qui me correspond le mieux, en fonction de ma personnalité, mon contexte et mes besoins. Ainsi, il est possible que ça ne te fasse pas écho autant qu’à moi, pourtant je pense que cela peut t’inspirer, te donner envie d’avancer et pourquoi pas à ton tour inventer ta propre méthode.

Faire le point sur ses objectifs, ses rêves

Pour commencer il est important de reprendre tout ce dont tu as envie, besoin, tous ces rêves, à l’image de la bucket list, mais pas que ! Je t’invite à également aller chercher dans tes résolutions de début d’année, dans tes objectifs de rentrée, dans ton bullet journal peut-être pour rassembler tout ce qui ressemble à un objectif.

Pourquoi ? Parce que je suis convaincue qu’on ne peut pas avancer uniquement avec des rêves ou avec des résolutions de début d’année, c’est les deux ensemble qui vont te permettre de trouver un équilibre.

Trier et prioriser

La première étape est donc de rassembler pour trier et prioriser, car pour la suite il est important de sélectionner les objectifs et les rêves que tu te sens de réaliser dans les deux ou trois ans à venir. Pour ça il va falloir prendre du temps pour toi, pour te recentrer et te poser ses questions :

J’ai envie de quoi ? Je rêve de quoi ? J’ai besoin de quoi ?

Mais aussi, quel est mon contexte personnel aujourd’hui ? Comment peut-il ou va t-il évolué à moyen terme ? Quelles sont mes ressources matérielles, intellectuelles, affectives pour les réaliser ?

C’est grâce à ces questions et sûrement d’autres qui te viendront à l’esprit, que tu pourras prioriser, que ce soit dans tes rêves de voyages que ta résolution de faire du sport, n’oublie pas que l’un ne va pas sans l’autre.

Prioriser ne veut pas dire abandonner, ce n’est pas parce que tu choisis cinq rêve de ta bucket list qui en contient cinquante, que tu abandonnes les autres. C’est juste qu’après avoir rêvé il faut se recentrer sur le champs des possibles à court et moyen terme. Tu pourras revenir aux autres plus tard. D’ailleurs, quand tu en auras réalisé un certains nombres je paris que tu seras sur un jour nouveau, avec une nouvelle énergie pour t’atteler au reste de tes rêves et objectifs.

Je peux te donner quelques exemples, issue de ma bucket liste on retrouve le road trip en Norvège que je veux réaliser, celui en Finland, le fait de me lancer dans l’herboristerie. Pour mes objectifs du quotidien on retrouve l’activité physique régulière, continuer d’alimenter « affrenchie » ou encore trouver un job en Suède !

Après la priorisation la visualisation

Une fois que tu as ta « short list », je t’invite à les visualiser, ce que l’on va appeler ici le « vision board ». Comment ? Cela dépend de ta personnalité, ta créativité, pour ma part j’ai écris un ou deux mots pour représenter chaque rêve et objectif, en blanc sur du papier noir pour les faire ressortir et je les illustrer d’images. Comme un pêle-mêle, c’est ce qui me parle à moi, réalise ton vision board en fonction de ce qui te fais écho. Les seuls conseils que je te donnent c’est de faire en sorte qu’en un coup d’oeil tu visualises l’ensemble des tes objectifs et rêves à réaliser sur deux ou trois ans et que cette forme puisse prendre place dans un endroit que tu verras tous les jours. Par exemple, je l’ai épinglé à côté de mon bureau, mon vision board est noir sur un mur blanc, je ne peux pas le louper !

Pourquoi deux ou trois ans ?

Je pense qu’il est difficile d’avoir une vision cohérente sur un an, les projets et les rêves méritent plus de temps de maturation, surtout si ils sont importants, qu’ils nécessitent un budget conséquent à économiser ou un changement radical dans ta vie. Tu dois te donner le temps de faire les choses, de pouvoir modifier ton quotidien et tout ce dont tu as besoin pour les atteindre. C’est aussi un manière de mieux harmoniser tes rêves avec tes objectifs du quotidien, pour trouver le bon rythme au milieu du tumulte de la routine.

Développer son vision board.

Tu te dis peut être : « super j’ai un jolie truc avec plein de machins, comment j’avance ? » Comme la bucket list, le vision board n’est pas une fin en soi ! Mais tu peux déjà te féliciter, car tu as priorisé et tu es capable aujourd’hui d’avoir une vision claire de ce que tu souhaites réaliser à court et moyen terme, c’est un très bon début.

La suite réside dans la définition de tes objectifs et la planification.

Je m’explique, maintenant que tu sais ce que tu souhaites réaliser dans les deux ou trois ans à venir, il te faut un plan de bataille ! Pour ça j’ai utilisé un grand cahier, l’objectif n’est pas de le transporter, mais tu peux prendre le support qui te convient. Tu vas prendre chacun de tes objectifs pour les définir et commencer à planifier. Tu verras qu’il est beaucoup plus facile de s’approprier un projet quand il est clairement définit, que juste d’écrire sur une liste « faire un road trip en Norvège » ou « écrire un journal quotidiennement ».

Pour ma part chaque objectif occupe une double page d’un cahier A4 et suit toujours le même plan :

Pourquoi ? Ressources ? Comment ? Planification ? Réalisation ?

Le pourquoi :

Il va te permettre de mettre du sens à ton objectif et de le rendre concret, si je reprends mon exemple du road trip en Norvège : je veux visiter la Norvège pendant trois à quatre semaine, passer le cercle polaire pour voir le soleil de minuit, avec notre van.

Pour un objectif du quotidien comme « écrire un journal », je vais définir ce que ça va m’apporter : exprimer mes émotions, identifier ce qui va bien, ce qui va moins bien, me relire pour prendre du recul et voir mon évolution.

Le pourquoi c’est ce à quoi tu vas t’accrocher tout au long de la réalisation de ton objectif, c’est ce qui va te permettre de ne pas l’abandonner parce que ça apporte vraiment du sens à ta vie ou au contraire c’est ce qui va te dire que finalement ce n’est pas si important et qu’il vaut mieux que tu te concentres sur autre chose. Donc oui, tu peux barrer des objectifs sur ton vision board, la priorisation peut se faire tout le long du processus.

Ressources ?

C’est indispensable pour vérifier que tu peux le faire ou identifier ce qu’il te manque pour le faire. Par exemple pour mon road trip en Norvège je dois définir les lieux que l’on veut voir pour établir un budget, on a besoin d’économiser une somme à définir, d’avoir des congés, de pouvoir prendre ces congés en juin/juillet pour voir le soleil de minuit. Ces ressources ici sont très matérielles mais ce n’est pas toujours le cas. Par exemple, pour mon rêve de faire une retraite spirituelle, que j’ai effectué ce mois-ci, comme ressource j’avais également le courage de partir seule. En effet, tu peux aussi avoir besoin de faire un travail sur toi pour réaliser ton rêve.

Grâce à la définition des ressources tu vas pouvoir établir un plan pour savoir comment tu vas le réaliser et sur combien de temps. Parce que si tu as déjà tout en ta possession ce n’est qu’une question de temps, par contre si tu as une grosse somme à rassembler ou un gros travail à faire sur toi alors tu le planifieras dans un ou deux ans. C’est tout l’intérêt de faire un plan sur deux ou trois ans ! Parce que si tu attends d’avoir tout en ta possession pour réaliser ton rêve tu peux attendre longtemps et ne jamais le réaliser, si tu prends conscience de ce dont tu as besoin et que tu te mets en mode projet pour rassembler les ressources alors tu as des chances de le réaliser !

Par exemple pour mon road trip en Norvège je l’ai planifié pour l’année à venir car je suis juste à côté, j’ai déjà un van, je sais qu’il est possible de prendre des congés et que le budget sera raisonnable. Par contre, si je prends le stage que je veux faire en herboristerie je l’ai planifié pour 2020, parce que j’ai besoin de plus de connaissances, de mieux comprendre ce que j’en attend et cela nécessite un plus gros budget que je dois rassembler. Ou encore mon rêve de road trip sur la côte Est des Etats-Unis n’est même pas planifié d’ici 2020, il fera peut être partie du prochain vision board, mais là si je suis raisonnable j’ai plein de choses à réaliser avant : mon road trip en Finland, visite du Danemark, etc …

Comment ?

Maintenant c’est de définir les différentes étapes de ton projet, comment tu vas t’y prendre pour le réaliser. Je reprends mon exemple de la Norvège et du road trip, voici mon plan :

  • Définir les lieux à voir
  • Ce qui va me permettre de définir un itinéraire
  • Et donc un budget ! Je vais pouvoir voir le nombre de km, les visites, …
  • Pendant que j’économise je vais définir les dates et les réservations potentielles que j’aurais à faire (une nuit dans un B&B, une croisière en fjord, …)

Tu peux remarquer que le « comment » découle très simplement, parce ce que le pourquoi et les ressources ont été clairement définit. C’est en effet très important de bien faire les choses dans l’ordre, cela prend du temps mais tu vas en gagner tellement par la suite ! Tout devient plus clair.

Planification ?

On rentrera dans le détail de la planification avec le bilan mensuel que je te présente un peu plus loin, mais pour ça il te faut avoir une planification globale.

Grâce à tes ressources identifiées et au comment tu vas réaliser ton rêve il est beaucoup plus facile de planifier. Tu as remarqué tout s’enchaîne à merveille ! Alors on continue.

Pour chaque objectif tu vas pouvoir définir sur combien de temps tu vas le préparer et quand tu vas le réaliser, ce qui va te permettre ensuite de prendre ton agenda, bullet journal ou autre pour indiquer quand tu dois faire quoi (je t’en reparle un peu plus loin).

Pour mieux comprendre je continue avec mon exemple de la Norvège. Je sais qu’avec mes ressources je peux le réaliser en 2019 et que j’ai besoin d’y aller en juin/juillet pour voir le soleil de minuit. Alors c’est assez simple : date de réalisation juin 2019, je n’ai plus qu’à prendre chaque étape du « comment » pour savoir ce que j’ai à faire d’ici là. Pour ce projet j’ai commencé en octobre 2018 avec les lieux à voir, je finalise l’itinéraire début 2019 pour me fixer le budget, j’ai six mois pour économiser, au printemps je fais les réservations nécessaires et on pose nos congés. Voilà on est prêt pour partir !

C’est tout à fait possible de l’adapter pour d’autres types d’objectifs comme l’écriture d’un journal, je vais me fixer des étapes avec des dates : suivre avec mon bullet journal et mon habit tracker combien de fois j’écris par mois, faire le bilan dans trois mois pour voir où j’en suis, ce que j’arrive pas à faire ou ce qui est acquis, adapter si besoin etc …

En général sur ma première page je rédige le pourquoi / ressources / comment et sur la deuxième page je reprends chaque « comment » j’indique la date.où je dois le réaliser et je laisse de la place pour écrire ce dont j’ai besoin d’indiquer : des dates, des prix etc. Mais là je te parle déjà de la réalisation alors rendez-vous au paragraphe suivant.

Réalisation ?

La réalisation consiste à rédiger les différentes étapes de ton plan, comme indiqué précédemment, pour faire le suivi de où en est ton projet. Par exemple, si je décide que les lieux à voir de mon road trip en Norvège doivent être définis en octobre 2018 alors fin octobre je retourne à mon cahier pour écrire que c’est fait et ce qu’il en est et ainsi de suite ! Cela permet de faire le bilan, de garder une trace, de passer à l’étape suivante.

Pour résumer, ton cahier « vision board » c’est un peu ton journal de bord ! Pour un objectif du quotidien, comme écrire un journal, j’ai aussi définit des étapes avec des dates et la partie « réalisation » me permet d’effectuer un suivi.

Ça casse un peu l’ambiance toutes ces étapes ?

Alors toute cette démarche peut faire peur, tu peux aussi te dire que cela casse un peu le délire du rêve incroyable résumé sur une double page en mode projet d’entreprise. Je comprends, mais rêver, créer, innover, ne se résume pas à une bonne idée mais à une structure. J’aime beaucoup cette définition de la créativité : pour créer il faut sortir du cadre. Il y a donc bien un cadre au départ ! Il est important de le fixer, mais il ne doit pas t’enfermer, juste t’aider à avancer et à ne pas perdre de vue l’essentiel.

Organisation quotidienne

Tu as fini ton vision board, félicitations ! C’est fastidieux mais une fois que c’est fait tu es tranquille pour un moment. Maintenant que tu as fixé des dates avec des étapes de réalisation tu n’as plus qu’à le reporter dans ton agenda, bullet journal, ou ce qui te permet de t’organiser au quotidien. Tu vas pouvoir reporter tout ce que tu as à faire dans le mois à venir.

Par exemple, au mois d’octobre 2018 je dois définir les lieux à voir en Norvège, écrire cinq fois par semaine dans mon journal, méditer quotidiennement, faire mon yoga cinq à six fois par semaine, m’occuper des mes plantes pour l’hiver, finir mes récoltes, économiser tant, … Je note également tout ce que j’ai à faire de ma vie quotidienne : payer telle facture, prendre rendez-vous avec untel, mes sorties, concert, bref je prends tout ce que j’ai à faire et je les répartis dans le mois.

Personnellement j’utiliser l’agenda et le bullet journal, mon agenda est très petit, je l’emmène partout et je note juste mes rendez vous, les dates importantes, ce qui me permet de fonctionner de manière mensuelle sur mon bullet journal, je n’ai pas besoin de le préparer pour toute l’année !

Dans mon bullet journal j’ai une première double page avec toutes les dates du mois et tous mes objectifs à répartir, ensuite j’ai une double page par semaine avec une colonne « To Do ».

Et voilà, il n’y a plus qu’à !

C’est quoi l’intérêt de ce système ? C’est de ne pas juste dire je veux le faire, je le ferais un jour, c’est d’avoir un plan élaboré qui est directement applicable dans son quotidien, cela permet de concrétiser ton rêve par une succession d’étapes à réaliser.

Parce que clairement, si du jour au lendemain tu veux réaliser un rêve qui peux prendre plusieurs mois voir plusieurs années tu vas être vite découragé.e, malgré ton envie forte. Alors que là tu prends du recul, tu rationalises, tu divises en petit pas, ce qui te permet d’avancer dans ton quotidien et de ne pas attendre qu’un miracle se produise !

Pour m’aider à suivre mes objectifs quotidien, comme l’écriture du journal, j’utilise un « habit tracker » qui me donne une vision globale : chaque jour je grise une case si je l’ai réalisé, à la fin du mois je peux voir si j’ai pu atteindre mon objectif, dans le cas du journal je dois avoir noircie 25 cases, si je ne l’ai pas fait l’objectif n’a pas été atteint.

Dans l’étape suivant je t’explique comment l’analyser et pour ça je m’aide d’un « mood board » pour noter mon humeur au quotidien : heureuse, triste, fatiguée, dynamique, stressée, relax.

Bila mensuel

Tu as finis ton mois il est temps de faire le bilan. C’est pour moi une phase très importante car elle te permet de prendre du recul, de comprendre et d’avancer.

Pour commencer repars des objectifs mensuels que tu as fixé dans ton bullet journal (ou autres), pour voir où ils en sont. Tu les as tous réalisé ? Alors super tu peux passer à l’étape suivante. Tu n’as pas réussi à tous les atteindre, attention pas d’auto flagellation, le but ici est de comprendre pourquoi, de prendre le recul nécessaire et d’analyser la situation pour faire mieux le mois prochain.

Pour m’aider je t’expliquais dans le paragraphe précédent que j’utilisé un « mood tracker », en effet si je n’ai pas réussi à réaliser un certains nombre d’objectifs mais que durant le mois j’ai été stressée et fatiguée ceci explique cela … je ne me juge pas, je fais un état des lieux de la situation, si je suis mal dans ma peau et dans ma tête difficile d’avancer sur mes projets, j’ai donc certaines choses à régler avant de pouvoir continuer, je dois comprendre la source du problème.

En effet, je suis convaincue que les émotions négatives tirent vers le bas et empêche le bonheur, la créativité et la productivité. Sans aller jusque là ça peut aussi être la conséquence d’un mois trop chargé, tu as été trop ambitieux.se dans la définition de tes objectifs mensuels, le mois d’après il faudra prévoir moins !

Tu comprends l’intérêt ? L’idée ici c’est de ne pas réussir du premier coup, c’est de comprendre pourquoi on arrive pas à avancer dans certains projets de vie, ce qui ne fonctionne pas dans notre manière de gérer son quotidien ou au contraire de comprendre ce qui fonctionne et de le perdurer. Au delà du constat c’est de se poser pour faire évoluer sa méthode, pour travailler sur soi.

Tu vas donc potentiellement pivoter de nombreuses fois dans ton organisation avant de stabiliser une méthode qui s’adapte vraiment à toi.

Pour ma part je continue encore de faire évoluer ma planification, je rencontre deux difficultés : mes émotions qui me bouffent mon énergie, mon bonheur, mes douleurs passées qui m’empêchent d’avancer, pour sa je suit une thérapie à l’hypnose et je travaille sur ma spiritualité. Le deuxième point que je dois travailler c’est le nombre d’objectifs que je me fixe, j’ai tendance à en mettre dix fois trop et à me décourager au cours du mois parce que je vois que ça n’avance pas, j’ai envie de faire 15 000 trucs en même temps ! Alors ne te décourage pas, ne te dénigre pas, constate ce qui peut être améliorer et avance petit à petit dans la bienveillance envers toi même, car c’est pour toi que tu le fais.

Préparation du mois suivant

On reste dans sa lancée et on reprends son cahier vision board, je t’ai déjà expliqué comment faire pour répartir mensuellement tes objectifs, il est temps de faire le point pour voir ce que tu as réussi à faire ou non et reporter si besoin dans ce nouveau mois. Tu vas aussi reprendre chaque objectif pour voir ce que tu as à faire le mois qui arrive  et l’indiquer dans ton bullet journal. C’est très bénéfique pour garder une vision globale des tes rêves, en les relisant un par un, en regardant la planification de chacun tu vas pouvoir prendre conscience du chemin parcouru et de ce qui reste à parcourir, tu vas pouvoir te rappeler pourquoi c’est si important pour toi.

Bilan global annuel ou après une réalisation importante

Le bilan mensuel te permet de gérer la planification et la réalisation de tes objectifs au quotidien. Mais il est important aussi de prendre ton vision board au moins une fois par an pour vérifier que cela fait toujours sens pour toi, est-ce que finalement il est toujours aussi important pour toi de réaliser telle ou telle chose. Cela peut être aussi d’en ajouter de nouveaux parce que tu as avancé plus vite que prévue ou d’en reporter parce que tu as été trop gourmand.e sur le nombre d’objectifs.

person looking at street lamp

Ce genre de bilan est intéressant à faire également quand tu as réalisé un objectif, un rêve qui impact ta vie.

Pour ma part j’ai refais le point quand j’ai démissionné de mon job et que j’ai tout quitté en France pour partir vivre en Suède, c’est le bon moment pour faire le point ! Ma bucket list à clairement évolué et l’organisation qui en découle aussi.

Les supports utilisés

  • Tu l’as compris j’utilise :
  • un « poster vision board »
  • Un cahier A4, feuilles blanches, « vision board »
  • Un bullet journal classique à points
  • Un petit agenda

Je t’invite à t’approprier tes propres supports, si ceux-ci ne te conviennent pas ne te force pas ! Trouve ce qui te correspond, ce qui fait le plus sens pour toi et qui facilite ton avancé dans les projets.

Le mot de la fin :

Je crois que c’est le premier article aussi long que j’écris ici, j’espère qu’il t’auras aidé à y voir plus clair, j’ai également réalisé une vidéo, ce qui te permettra d’avoir un résumé en image et de mieux voir les supports que j’utilise.


 

photo of multicolored can wall decorJe voulais finir par te dire que cette méthode et celle que j’utilise, car elle me convient, après plusieurs années de tâtonnement j’ai trouvé ce qui me permets d’avancer, même si parfois je dois encore travailler sur la réalisation des projets, la manière d’aborder mes objectifs me permet de les réaliser. Je te la partage pour que tu t’en inspires et que tu te l’appropries, sent toi libre de l’adapter à ta vision des choses !

Je te souhaites de tout coeur de réaliser à ton tour tes rêves les plus fous, tes objectifs de vie, ce qui te fait vibrer, ce qui fait sens à ta vie et n’hésite pas à partager en commentaires tes propres astuces !

Je vous dis à très vite, kiss kiss love les frenchies.

Le mois d’octobre, une journée sous le signe de l’automne.

Salut les frenchies,

On se retrouve aujourd’hui pour parler d’octobre et de l’automne, ma saison préférée ! Comme pour beaucoup je crois. Il y a pleins de raisons à ça et je vous les partage :

Yoga

L’automne c’est une période pour se recentrer, se ressourcer, prendre soin de soit. Le yoga est une super pratique ! Je suis les vidéos de Adrienne, en anglais, elle est accessible et bienveillante (je l’ai découverte grâce aux vidéos sur le yoga de Margauxtips et de Solange te Parle).

Alors je ne suis pas une experte mais ça me fait du bien, s’étirer, respirer, profiter du ici et maintenant.

Petit déjeuner

Juste après je me prends mon petit déjeuner et avec les journées qui se rafraîchissent j’ai envie de café, une boisson chaude, avec un peu de crème soja pour l’adoucir.

Je conserve le marc de café pour en faire un exfoliant sous la douche, c’est efficace et gratuit ! L’automne je me fais plaisir au petit déjeuner avec des tartines de beurre végétal et de confiture et un jus de fruit pour les vitamines.

Parfois je rajoute des baies surgelés pour rafraîchir un peu mon jus de fruit et puis ça met de la couleur à mon breuvage.

Se préparer

Ca y est ! Avec le mois d’octobre j’ai plaisir à ressortir des vêtements confortables, cocooning, avec un gros pull orange au couleurs des feuilles qui tombent.

Pour bien me réveiller et nettoyer ma peau en profondeur j’utilise « Herbalism » de chez Lush, je t’en parlais dans mes favoris de Septembre. Il est juste parfait pour cette période de l’année, il n’agresse pas la peau et illumine le teint (et il est vegan !).

S’organiser

L’automne marque une nouvelle saison, où les jours se raccourcissent, l’occasion de prendre le temps de s’organiser, de faire tout ce que l’on a pas fait l’été pendant que l’on profitait du soleil. Pour ça j’utilise le célèbre bullet journal, j’en proite pour faire quelques dessins que j’ai réalisé grâce à une vidéo de Margauxtips.

Pour ce qui est de l’organisation en général je prévois de vous publier très vite une vidéo pour réaliser ses projets, ses rêves suite à ma vidéo « bucket list« .

Activités manuelles

C’est aussi la saison de retourner à des activités manuelles d’intérieur ! Avec Halloween qui arrive je décore une tête de mort mexicaine, colorier, dessiner, ça dépend, ça permets de faire un pause intellectuelle.

Mais il y a pleins d’autres activités, par  exemple je me suis fabriqué un attrape rêve, j’ai récupéré une branche en forêt que j’ai décoré ou encore j’ai fabriqué une couronne d’automne.

Je vous invite aussi à vous lancer dans un ouvrage pour les longues soirées d’hiver, surtout ici, en Suède, où les heures de soleil se comptent sur les doigts d’une main ! J’ai commencé un tricot avec du coton recyclé écologique, toujours du orange … je tente de me faire un tour de cou.

DécoratioN

Nouvelle saison, nouvelle déco ! En tout cas quelques touches par ci par là pour que votre intérieur fasse écho à la saison. Alors pour cet automne j’ai orné mon chez moi des incontournables citrouilles !

Cela peut passer aussi par des fleures, ici j’ai un bouquet avec des feuilles séchées.

Parfois c’est juste changer sa parure de lit.

Se pomponner en mode automne

J’en profite aussi pour opter pour un maquillage au couleurs de saisons, orange, ocre, vert, doré, j’utilise une palette de chez nyx (certaines sont vegan).

Pour le parfum je prends « la fille de l’air » de chez Courrèges qui a une odeur fraîche pour continuer un peu d’être dans l’été avec une fragrance de fleur d’oranger.

Cuisiner

On change de saison, on change de recettes ! On essaie de s’adapter aux légumes d’automne, même si ici en Suède ce n’est pas facile. On cuisine des plats chauds, plus élaboré que les salades d’été.

Profiter des ses animaux

Si vous avez un animal de compagnie vous avez peut être remarqué qu’il a moins envie de sortir, mon chat est scotché à son fauteuil ! L’occasion de prendre du temps avec elle, à la câliner et en plus le ronron des chats à un pouvoir relaxant.

Samhain

Pour les wicca et les païen, octobre est un mois très important puisque le 31 aura lieu un des sabbats les plus important de l’année, voir le plus important pour certains.

Alors que Mabon vient de s’achever il faut déjà s’atteler à préparer ce sabbat.

Je retourne à mon livre des ombres, pour définir ce quest ce sabbat, y noter les recettes de repas de fêtes, les activités et le rituel que l’on va effectuer.

Je décore également mon autel païen avec des éléments qui représente Samhain.

Je m’inspire beaucoup de la tradition païenne pour vous partager ce qu’est pour moi l’automne, car il est dit qu’il est important de profiter de l’obscurité pour faire le point de l’année qui vient de s’écouler, car oui pour nous la fin de l’année se termine le 31 octobre cela vient de la tradition celte. C’est donc le moment d’analyser notre vie et de préparer la nouvelle année !

Récolte et plantes

Ca y est, le temps des récoltes est terminées, elle a pris fin avec Mabon, pour moi il s’agissait de ramasser ma lavande, mes roses et de les faire sécher. J’avais encore quelques récoltes à faire comme mes piments.

Après le séchage des mes plantes je passe ensuite à la mise en pot pour mes tisanes de cet hiver.

Se former

On a beaucoup parler d’activités manuelle, mais l’automne et l’hiver sont aussi des périodes intéressantes pour prendre le temps de se former. Pour ma part je mets à jour certaines de mes connaissances et je vais passer des certifications en ligne pour enrichir mon CV. Ca peut être apprendre une nouvelle langue, tout ce qui pourrait vous intéresser !

Le ménage d’automne

Comme le printemps, l’automne est le temps de faire le grand ménage, vous avez laisser ouverte votre maison tous l’été, il faut la nettoyer.

Je fais tout de fond en comble, les placards, le frigo, …

C’est aussi une très bonne occasion de trier ses papiers, moi j’ai également trié mes stickers pour orner mon bullet journal.

Soirée cocooning

C’est la fin de la journée, l’occasion encore de prendre le temps, de se relaxer, de penser à sa journée, à ce que l’on a accomplie.

Je me prends toujours une tisane que je déguste devant mon journal, le journal intime est un très bon outil pour faire le point et prendre du recul.

Je bois des yoggy tea, si vous connaissez il y a toujours un petit message sur la languette que j’ai décidé de collectionner pour faire un collage.

Et pour toi c’est quoi l’automne ?

Je t’emmène avec moi pendant une journée en vidéo par ici :

 

A très vite, kiss kiss love les frenchies

 

 

 

 

 

 

Inspirations de Natacha Birds

Salut les frenchies,

Aujourd’hui on se retrouve pour parler d’un livre, celui de Natacha Birds : « Inspirations ».
Nathacha est une artiste complète : youtubeuse, instagrameuse, blogeuse, graphiste, artiste … Avec un univers incroyablement onirique, doux, pastel.
Cela fait un moment que je la suis sur youtube, tout ce qu’elle propose est une pépite, si différent de ce que l’on a l’habitude de voir sur les réseaux.
Alors quand elle a annoncé la sortie de son livre, je l’ai précommandé sur amazon.
Quand je l’ai reçu … chaque mots, chaque images m’ont procuré une émotion alors je devais le partager avec toi !

Ce livre traite d’inspirations, comment trouver l’inspiration, qu’est-ce que c’est l’inspiration, avec un point de vue authentique, personnel, celui de Natacha. Alors oui si tu es à la recherche d’un essai scientifique sur le sujet, possible que tu ne t’y retrouves pas, mais moi c’est ce que j’aime dans ce livre, l’aspect subjectif qui le rend accessible.

Ce livre est une partie d’elle et le pari fou qu’elle a gagné c’est quand parlant d’elle on apprend tant sur nous. Sur nos limites, nos doutes, nos peurs, face à la créativité, à l’art, à la beauté. Elle a toujours sur m’embarquer et me donner envie de faire plus, elle m’a par exemple donné envie de me mettre à l’aquarelle alors que clairement je n’ai aucun talent et je ne me suis jamais investie dans une activité créative plastique ou graphique. Moi ce que j’aime c’est écrire (même si je ne le fais pas forcément mieux) mais Natacha m’a mise à l’aquarelle.

Ce livre nous permets de nous rappeler qu’en toute chose on peut trouver de la beauté, il suffit de garder les yeux ouverts assez longtemps, il suffit juste de prendre le temps de la regarder.

Il a été conçu avec beaucoup de talent : les images sont incroyables et d’ailleurs si tu la suis sur instagram sache que la plupart sont exclusives, elles me procurent toutes une émotion, une sensation, l’écriture est envoutante c’est à peine croyable les talents qu’elle arrive à cumuler, la mise en page est claire ett agréable. L’objet en lui même est magnifique, la couverture, le format, un petit bijou qui ne quitte plus ma table de nuit !

C’est un ouvrage que l’on picore, que l’on lit et relit, que l’on prend le temps de découvrir. Comme tu l’auras compris il parle d’inspiration, de comment nourrir ta démarche créative mais aussi tout simplement comment s’ouvrir à la beauté du quotidien.

Elle n’a pas peur de partager ses moments de doute qui rendent se livre encore plus accessible, car même une artiste accomplie comme elle a besoin d’un travail, d’un effort constant pour maintenir son rythme de création.

Ce que j’ai aussi beaucoup aimé c’est que tout ce qu’elle explique ne s’arrête pas à la peinture ou au dessin mais finalement à toutes démarches créatives. Elle parle aussi de l’écriture, en tant que blogueuse, ce qui m’a encore plus parlé ! Elle partage son expérience avec son blog et donne quelques conseils.

En résumé, l’objet en lui même est inspirant, elle même est inspirante, ce qu’elle nous livre est inspirant, en plus de ses conseils et expériences pour trouver et nourrir et conserver l’inspiration. Elle parle d’elle, mais elle parle surtout de nous, elle rend tout ça accessible à tous, nous rappelant que la beauté est pour tous, elle t’approche tout en douceur avec beaucoup de générosité et de bienveillance, elle ne te bouscule pas, elle t’accompagne à ton rythme pour trouver ta voix/voie créatrice.

Merci Nathacha.

J’aborde le sujet également en vidéo que tu peux trouver ici :

 

Tous les liens :

Sa chaîne youtube

Son compte instagram

Pour acheter le livre sur amazon

Kiss kiss love les frenchies

VLOG N°4 : Göteborg, sa ville, sa nature

Salut les frenchies,

On se retrouve avec quelques images du mois de septembre, de la ville de Göteborg et de sa nature.
Je suis toujours amoureuse de cette ville, de la Suède, l’automne s’installe doucement ce qui donne l’occasion de redécouvrir sous un autre angle.

Le ciel se charge de nuages et l’air d’humidité, les jours se raccourcissent, la pluie toujours la pluie, le vent encore plus fort.

On a fait plusieurs balade dans la ville ce mois de septembre.

Pour ma part je suis allée découvrir le café repris qui propose un lieu unique, tout en récup, avec des snacks vegan

Vous pouvez le retrouver à cette adresse : Södra Allégatan 1b (4,63 km)
41301 Göteborg

Alors les plats ne sont pas incroyables mais j’ai adoré le concept, l’ambiance du lieu.

On a eu aussi la chance de rencontré deux français, qui m’avait contacté suite à mes vidéos, de passage à Göteborg en vue d’une expatriation en Suède nous avons pris le temps de prendre un verre. On s’est retrouvé à Haga, mon quartier préféré de Göteborg !

Sandra si tu passes par là merci de m’avoir contacté, ça a été vraiment un plaisir de vous rencontrer, de partager sur notre expérience et vos envies. Cela confirme tellement que nous sommes bien ici, nous avons trouvé notre équilibre dans ce pays magique.

Je vous fais découvrir plein d’autres lieux en ville en vidéo ici :

Et maintenant place à la nature, ce n’est qu’à 20 minutes de chez nous que l’on a découvert cette plage magnifique.

Entre roche, forêt et océan … le gris domine avec des touches de vert éclatants, je ne me lasse pas d’admirer le paysage.

Alix prend le pari de se baigner … et comme vous voyez comment j’étais habillée, clairement il a été courageux ! En communion avec la nature.

On continue de se balader en s’enfonçant un peu plus dans la verdure, on découvre le côté sauvage de ce lieu, seuls, un dimanche, des moments parfaits qui donnent de la chaleur au coeur, à l’âme. Se reconnecter à la nature pour se déconnecter du quotidien, le slow life à la suédoise, marcher sans but, juste faire vibrer sa rétine sur ces paysages.

Se retrouver soit, mais aussi à deux, avec son âme soeur, sa moitié, la personne qui fait grandir ton bonheur, qui partage ces moments de joie et de simplicité.

Et puis se rappeler que les petites trouvailles, les petites découvertes, comme ces jolies violettes, c’est ça la beauté du monde, c’est ça qui rend la vie plus belle et savoureuse.

Sur ces dernières émotions, je vous laisse et vous dis à très vite pour un vlog d’octobre sous le signe d’Halloween (et de samhain).

Kiss kiss love les frenchies.

Fête de Mabon : équinoxe d’automne

Salut les frenchies,

J’ai tenté de faire une vidéo que vous pouvez trouver juste ici :

Je n’étais vraiment pas à l’aise de partager ça et en même temps j’en avais envie … ce doux paradoxe ! Mais je suis tellement plus à l’aise à l’écrit que je me lance dans une explication plus complète.

Peut être que tu ne comprendras pas, peut être que tu trouveras ça fou, naïf, peut être que tu auras des préjugés qui te viennent d’histoires qui ne sont souvent que des contes. Voilà, tu m’aurais dis il y a quelques années que ma spiritualité aurait pris autant de place, qu’elle se serait dirigée vers la wicca, j’aurais tellement ris … Mais au fil d’expériences, qui se sont accumulées, très vite, avec cette nouvelle vie et ces nouvelles possibilités, ça c’est imposé à moi. C’était je crois toujours là, en sommeil, n’attendant qu’une chose : être éveillé. Je pourrais te retracer mon parcours spirituel et t’expliquer comment j’en suis arrivé à la wicca, à la sorcellerie, mais je ne suis pas prête ou peut être que je ne me suis pas encore trouvée, alors on va commencé simplement avec le sabbat de Mabon.

Mabon c’est quoi ?

Mabon est un des Sabbat qui compose la roue de l’année chez les païens et les wiccan. J’ai déjà écris beaucoup de mots incompréhensibles, alors on va reprendre. Chez les wiccan il y a huit sabbats dans l’année, ils composent la roue de l’année. Quatre de ces jours sont déterminés par les solstices et quatre autres (dont Mabon) par les équinoxes suivant le calendrier astronomique lunaire. Ce sont d’anciennes fêtes païennes associées à l’agriculture en particulier. Ces festivités solaires célèbrent les changements de saison, et le rythme qu’elles imposaient au récoltes et à l’abondance.

Mabon en particulier est la fête de l’équinoxe d’automne, c’est un moment important, à une époque c’était concentré sur les récoltes agricoles, on remerciait la nature pour tout ce qu’elle nous avait apporté. Aujourd’hui c’est aussi pour célébrer ses récoltes personnelles, ce que nous a apporté la vie en général, toujours en lien avec les cycles de la nature. C’est un moment d’introspection, on commence à rentrer dans l’obscurité, le jour est égale à la nuit et petit à petit la nuit mangera le jour. C’est un moment pour prendre du recul, faire le point et se préparer à l’hiver : lecture, ouvrages manuels, cuisine, dernières récoltes. Tu peux bien sûr en apprendre beaucoup plus sur Mabon ! Ses couleurs, ses offrandes, ses pierres, ses rituels, mais je ne vais pas t’assommer d’informations pour aujourd’hui.

Pourquoi je célèbre Mabon ?

C’est une façon de vivre sa spiritualité en tant que sorcière et plus précisément wicca (le mot sorcière est tellement tabou que l’on parle de « wicca » même si on ne suit pas les principes de Gardner par exemple, là si je t’ai perdu ne t’inquiète pas on passe à la suite). Il n’y a pas de règle, même si célébrer les sabbats reste la base de cette pratique, car cela permet de vivre avec le cycle de la nature, en connexion avec elle. C’est pourquoi je le fais, c’est également une occasion de se retrouver, seul ou avec ceux qui partagent ta pratique, l’occasion de faire un cercle avec un rituel pour prendre l’énergie nécessaire, pour remercier, pour faire le point sur soit. Bref, c’est un moment important comme tout sabbat et esbat.

Comment je célèbre Mabon ?

L’AUTEL

Encore une fois, il n’y a aucune règle, mais l’autel fait partie des possibilités de célébrer un sabbat. Pour ma part j’ai trouvé ce petit meuble chez emmaus à Göteborg, je l’ai orné de différents éléments qui représentent Mabon : encens de sauge, feuilles mortes, marrons, pommes de pin, cucurbitacés, fleures séchées, des bougies aux couleurs du sabbat. J’ai ajouté quelques coquillages, vivant près de l’océan ça représente bien la nature qui m’entoure. J’ai aussi une petite boîte avec du gros sel pour purifier mon autel, une petite coupe d’offrande : des noix et des raisins. Enfin, une pierre d’améthyste qui est la pierre qui me correspond le plus et une petite fée qui me guide dans mes tirages du tarot.

En résumé l’autel a pour objectif de remettre des offrandes à l’image du sabbat, à l’image que tu t’en fais aussi personnellement, c’est très intime et cela dépend de ta pratique et de tes envies.

Livre des ombres

J’ai un livre des ombres, c’est un cahier que tu remplis avec tes expériences, tes ressentis, des recettes, des sorts, des rituels. Pour Mabon j’avais différentes pages : sur ce qu’est ce sabbat, son histoire, ensuite tout ce qui le représente : type d’encens, de pierres, couleurs, … Des recettes de cuisine pour le repas de fête et enfin mon rituel que j’allais effectué.

 

Le repas de fête

Pour moi c’est une bonne manière de célébrer un sabbat ; un repas avec des recettes de saison ! J’en ai récupéré à droite à gauche. C’est aussi un super moment de cuisiner, un moment de se recentrer, d’avoir une pratique manuelle. On a fait des petits pains aux oignons. C’est un peu long mais pas bien compliqué et très bon !

Pour le dessert on a préparé un cake au noix … tout ça vegan bien entendu !

Et pour accompagner les pains au noix on a préparé des carottes avec de l’ail, et l’huile d’olive et des herbes de provence.

La purification

Pour se lancer dans un rituel, surtout pendant un sabbat, il est conseillé de se purifier. Cela peut prendre la forme du jeûne, plusieurs heures, jours, semaines avant. Ou par une tisane que je me suis préparée avec des fleures de camomille et des boutons de rose, elles ont aussi des vertues apaisantes.

Deuxième partie de ma purification consiste à prendre une douche, je mets du gros sel et des pétales de roses dans un gant et je me lave avec. Le gros sel a comme vertu de canaliser toutes les mauvaises ondes, les mauvaises énergies.

La purification va donc t’aider à te préparer, en te lavant des mauvaises énergies, pour concentre les meilleures pendant le rituel.

Le rituel

Toujours pas obligatoire ! Mais pour ma part je trouve que c’est une super manière d’honorer la nature, les dieux, de célébrer la saison et de formuler des souhaits.

Pour mon rituel je rassemble mon autel, et je forme un cercle avec les 4 éléments : le feu au Sud avec une bougie, l’air à l’est avec un baton de sauge, l’eau à l’Ouest avec un bol d’eau et enfin la terre au nord avec un bol de sel de l’Himalaya.

J’effectue une ouverture de cercle, pour purifier la zone, appeler les éléments et former une barrière énergétique qui évitera aux mauvais esprits ou autres de perturber le rituel. Ensuite cela est très libre et très personnel, j’ai appelée la déesse, le dieu, j’ai lue quelques textes célébrant Mabon, on a but du cidre au calice, on a effectué une prière personnelle. Et enfin, nous avons profiter de l’énergie du cercle pour consacrer deux objets (un moyen de lui donner de l’énergie) : ma baguette et une rune que j’avais confectionné pour Alix.

C’est des moments forts, pour remercier la nature, ici dans le cadre de l’équinoxe d’automne, pour célébrer les énergies qui nous entourent et les amener à un souhait, une volonté, toujours dans la bienveillance et le respect de soit et des autres.

Dégustation du repas

Et enfin la dégustation du repas !

Je ne prends pas la peine de relire mon texte, car je pense que je ne le publierais pas ! Mon côté cartésien et terre à terre me hurle ma bêtise, ma naïveté, mais mon fort intérieur se sent épanouie et heureux de vivre enfin sa spiritualité tant attendue. Après avoir célébré Mabon, je ne pensais qu’à une chose : préparer samhain (ou halloween pour les novices) qui sera le 31 octobre. J’ai repris mon livre des ombres et je suis repartie dans cette quête de spiritualité. Je ne te demande pas de comprendre, car si tu ne le vis pas tu ne peux pas l’imaginer. Pour résumé je dirais que c’est avant tout ton être qui s’harmonise avec la nature, les saisons, le cycle de la vie, de la lune. C’est surtout ça la wicca, la célébration de la vie et de la mort.

 

 

Favoris septembre : lush, wicca, rituals, zara

Salut les frenchies,

On se retrouve avec les favoris du mois de septembre, il n’y en a que quatre mais j’avais trop chose à dire dessus !

HERBALISM LUSH

On commence avec ce petit produit de chez lush : « herbalism« . J’ai découvert ce petit produit, vegan, plein de supers aliments, c’est juste parfait pour moi en nettoyant visage pour le matin.

J’applique un masque hydratant le soir que je laisse posé toute la nuit, du coup le matin j’ai besoin d’un nettoyant exfoliant pour retirer tout ça en profondeur. C’est sans compter ma peau hyper fragile, hyper sensible, qui ne supporte pas grand chose ! En général si je ne finis pas avec des rougeurs, ma peau est tiraillée. J’ai testé ce produit sur deux semaines, tous les matins, et j’en suis plus que ravie : il nettoie en profondeur, avec une exfoliation très douce, ce qui me permet de retirer le masque hydratant, toutes les peaux mortes et les imperfections. Il a aussi un bonus : il illumine le teint ! Alors attention, ce n’est pas un produit miracle non plus, mais il fait très bien son job !

La description de chez Lush : « Orties, romarin et vinaigre de son de riz nettoient votre visage, éliminant saleté et graisse, pour une peau propre, brillante et resplendissante. L’huile essentielle de camomille commune et l’absolue de rose équilibrent le teint. Le son de riz et les amandes moulues exfolient délicatement la peau et si vous ajoutez de l’eau, les amandes produisent un lait nettoyant doux. Notre chlorophylle est extraite de la luzerne : riche en vitamines et minéraux, elle est excellente pour revitaliser la peau. Ce produit s’utilise durant une période allant de 1 à 3 mois à partir de la date de fabrication. En fonction des lots, nous vous assurons un minimum de 1 mois d’utilisation. »

Tu peux le retrouver produit ici à 10,95 les 100 ml

Parfum d’intérieur : Rituals

J’aime bien avoir une odeur fraîche et fleurie chez moi. Je n’aime pas utilisé les bâtonnets que l’on fait trempé dans une huile, parce que cela concentre une odeur très forte dans une petite zone. J’adore les bougies mais bon ce n’est pas le top pour la santé. Alors le parfum en spray je trouve que c’est le meilleur compromis ! J’en ai essayé pas mal, mais en général l’odeur reste quelques heures toute au plus et n’est pas très forte. J’ai voulu essayé ce produit, malgré son prix exorbitant (25 euros les 500ml) et j’en suis plus que ravie !

J’ai opté pour le « DAO » : fleur de lotus et yi yi ren. C’est très frais, très fleuri et ça peu durer deux ou trois jours ! J’en mets sur les canapés, linge de lit, dans l’air et parfois sur les vêtements qui sèchent. Bref, le prix est là … mais pour l’efficacité j’ai trop rien à dire !

Vous pouvez le retrouver ici

Wicca : roman fantastique de Cate Tiernan

Un peu de lecture avec la  série de roman fantastique « Wicca » de l’auteur Cate Tiernan. Si tu ne sais pas ce qu’est la Wicca, il s’agit d’une religion/pratique païenne, le mot « wicca a été popularisé par Gardner pour remplacer le mot « sorcière » beaucoup trop péjoratif ! Je lis beaucoup de livre historique, théorique, pratique, sur le sujet, pratiquant moi même la wicca et j’avais besoin d’une pause ! Besoin de m’aérer le cerveau avec un roman léger mais pas trop. Cela faisait longtemps que je n’avais pas dévoré une série aussi rapidement ! J’en suis au tome 4 et je dois dire que je suis sous le charme.

Comme tu peux le voir à l’image, pour ma part je les achète sous format kindle mais tu peux aussi les retrouver en format poche.

Alors on va pas se mentir, ça reste une romance d’adolescent mais franchement bien écrit. Si tu aimes les romans fantastiques et en plus que tu t’intéresses à la wicca je te le recommande chaudement. Malgré que l’auteur ne soit pas païenne elle a réussi à intégrer avec beaucoup de justesse la réalité de cette pratique : cercle, rituels, déesse, … Ce qui fait du bien, c’est que l’on est pas dans quelque chose d’horrifique, une grosse problématique je trouve dès que l’on parle « sorcière », en général ça fini en bain de sang … ce n’est pas du tout représentatif de la réalité !

Cela reste néanmoins un roman fantastique puisque tu suis une jeune lycéenne qui va découvrir que c’est une « sorcière de sang » : une sorcière qui descend des septs clans originels de sorciers ce qui lui confèrent des pouvoirs uniques. C’est là que la partie fantastique fait son entrée : ils ont des pouvoirs surnaturels, comme lancer des boules de feu ! Si on s’éloigne de la réalité avec cet aspect de l’histoire et bien d’autres, il y a aussi beaucoup de détails qui reflètent la pratique quotidienne des wiccan. C’est donc un très bon équilibre entre apprendre des choses et s’aérer l’esprit. Il y a aussi un côté sombre dans l’histoire, mais comme pour tout, rien n’est noir, rien n’est blanc !

Pour conclure je dirais que c’est une histoire bien ficelée, avec des descriptions qui t’emmènent au coeur des émotions des personnages, un suspens qui te tiens en haleine, sauf que … Sauf que j’en suis au quatrième tome et que dès le milieu du troisième tome j’ai commencé à m’essouffler. Un peu à l’image des séries télé du genre, où l’intrigue commence à être très complexe, avec beaucoup de rebondissements … Bon après le suspens est toujours là alors je m’accroche ! Du moins pour la première génération, car l’auteur à également écrit une série sur la deuxième génération de ces personnages, pas gagné que je la lise !

Tu peux retrouver ces romans, entre autre, ici

La parka magique de chez Zara

Oh toi, habitant de la pluie et du vent, ce message est fait pour toi ! En effet, vivant en Suède et sur la côte Ouest (oui j’aime bien cumuler), je me retrouve avec la météo de la Normandie/Bretagne en plus froid avec plus de pluie. Oui oui, c’est possible. Autant te dire que l’imperméable/coupe vent c’est ton meilleur ami dans nos contrées. Je me suis mise à sa recherche désespérée, ici tout le monde vend sa parka, mais pour la modique somme de 80 ou 90 euros (WTF ???). Clairement pour un bout de plastique je m’y suis refusée.

En attendant mon homme pour sortir, la pluie faisait rage alors je me réfugie dans … un zara ! Et là je trouve la perle rare. Beaucoup de suspens pour une parka tu me diras. Mais franchement elle combine toutes les qualités nécessaires pour vaincre les éléments. Alors bon elle m’a quand même coûté 50 euros, ce n’est pas donné non plus, mais beaucoup plus accessible que ce que j’avais vue jusqu’à maintenant. D’abord séduite par son style : beige en extérieur, à carreaux marron et noir à l’intérieur, j’ai ensuite découvert toutes ces qualités : resserrée aux poignées pour éviter que le vent et la pluie s’y infiltre, des pressions jusqu’au cou pour que la capuche tienne bien, des petits cordons pour resserrer la capuche et ressembler à … rien mais être protégé au maximum. Pour finir le petit détail qui fait tout : des grandes poches avec un rabat pour que ton téléphone ne soit pas noyé. Il ne m’en a pas fallut plus pour l’adopter !

Tu peux la retrouver ici il y en a d’autres sur le sites, plus stylées mais aussi plus chères.

Et voilà, j’arrête la torture des mes articles de 30000 lignes 🙂 les favoris du mois de septembre sont terminés !

Encore que tu peux aussi aller les voir en vidéo :


 

A très vite, kiss kiss love les frenchies

VLOG : Weekend en van à Helsingborg – Suède

Salut les frenchies,

On repart avec le van pendant ce weekend de septembre, ce sera le dernier avant le printemps ! Mais pas de panique pleins d’autres vlog, voyages, sont prévus pour l’hiver !
Cette fois-ci on va dans le sud, en face du Danemark, au Nord de la ville de Malmö : Helsingborg.

En préparant ce weekend on se rend compte qu’il y a beaucoup à faire, alors cette fois-ci pas de boucle, on va rester autour de la ville : centre ville, parc naturel, forêts nous attendent !

Vendredi 7 septembre 2018

On commence par faire deux heures de route pour arriver au Nord de la ville. J’avais repéré un parking en bord de mer avec l’application park4night, je ne m’étais juste pas doutée que ce serait autant près de a route ! Cela ne gâche rien à la beauté de la forêt et de la plage qui se dévoile après les arbres. Et puis en arrivant à presque 21h avec nuit noire on ne va pas rester longtemps !

Je ne peux quand même pas m’empêcher d’aller sur a plage, l’océan m’appelle, m’attire, l’odeur de son écume, le son de ses remous, le force de ses vagues, se va et vient qui m’aide à calmer ma respiration.

Au camion, on a allumé toutes nos petites veilleuses et bougies, pour se faire un petit repas dehors, ce soir c’est burrito avec un guacamole maison aux lueurs de bougies et petites veilleuses, ici la nuit est déjà tombée.


Il est déjà tard, on aura pas vue grand chose ce soir, à part la nuit qui s’éveille, qui nous plonge dans l’obscurité pour laisser place à une autre vie; on croise un crapot, une araignée…

Samedi 8 septembre

Plage Grå Läge

Ce matin on prend notre petit déjeuner face à la forêt, l’air est frais.
On va ensuite découvrir la plage au grand jour, il s’agit de « Grå läge » dans une réserve naturelle et c’est clairement MAGIQUE.

Un mélange de couleur vivent se mêlent dans une nature sauvage, une peinture qui s’éveille, rouge, vert, bleu, s’unissent pour nous offrir ce spectacle.

On trouve des centaines d’églantier, j’en profite pour faire une cueillette, la chair qui entour la graine peut se faire en infusion, cela donne entre autre beaucoup de vitamine C (4 fois plus que dans une orange !). J’adore prendre le temps de faire de la cueillette sauvage d’autant plus maintenant avec mon intérêt pour l’herboristerie, c’est presque un moment de méditation, de calme.

Les algues ont envahit la plage, des rochers jonchent l’océan, on est vraiment en pleine nature ! Il y a une réserve d’oiseau avec un observatoire, on découvre cormoran, oie, mouette, goéland et si vous avez de la chance vous pouvez voir des phoques !

On passe du temps sur les rochers, les pieds dans le sables, le long des fourrées.

C’est pour moi toujours aussi vivifiant de respirer l’air de l’océan, de sentir le vent fouetter mon visage, s’infiltrer dans chaque centimètre carré de ma peau.Je prends de son énergie, de sa beauté.

Centre ville Helsingborg

On reprend la route direction le centre d’Helsingborg pour aller faire le parc « rosenträdgärden », qui donne un jolie point de vue sur la ville.

Dans ce parc surplomb de ses 35 mètres de haut une tour, Kärnan, datant de 1310, ses murs sont épais de 5 mètres.

Elle propose 7 niveaux dont une vue 360 sur la ville et l’océan. Encore une fois je déjoue ma peur, le vertige, c’est la troisième fois en l’espace de deux mois, la suède, cette nouvelle vie a vraiment du bon !

La vue est magique, en face c’est le Danemark que l’on aperçois.

La ville a une architecture intéressante, colorées, chargées d’histoire.

On se dirige ensuite dans le quartier le plus historique et populaire de la ville : Stortorget.

Le magnifique bâtiment rouge avec sa tour et son horloge n’est autre que la mairie de la ville que l’on peut découvrir de plus près.

On continue dans notre balade dans un petit marché italien où j’ai pu me faire un plaisir presque défendu tellement il est rare : de l’huile de truffe !
On finit par croisée un restaurant bien français et un bâtiment datant de 1300 avec une architecture typiquement scandinave.

On s’éloigne de la ville pour faire le parc Rosendal et son palais de la renaissance, sauf que arriver là bas on se rend compte que c’est privé, sous vidéosurveillance et on ne peut même pas se garer prendre un photo. Bien dommage car le lieu est magnifique est très bien entretenue.

On décide d’aller se promener dans le parc Jordbodalen, une marche de 4km. C’est un petit parc mais si vous aimez les animaux on a croisé poules d’eau, canards, rats, écureuils, mouettes et toute sorte d’oiseaux !La promenade se fait dans la forêt et suit un court d’eau avec plusieurs petit ponts en bois. On passe à côté de plusieurs étangs.

Sur le chemin on peut voir petites cascades, rochers, c’est très riches en animaux mais aussi en plantes avec plus de é50 espèces différentes de champignons.

Il y a aussi six espèces de chauves souris, mais à part une sculptée dans un arbre nous n’en avons pas croisé.

On part ensuite à Duvestubbe, une réserve naturelle située à la périphérie de Odåkra. Le lieu a un passé intéressant en tant que site funéraire, j’ai d’ailleurs croisée deux pierres tombales assez atypiques.

La forêt est majestueuse, avec des arbres anciens comme des chênes de plus de 120 ans.

On peut également voir des vestiges de murs en pierres du 17ème siècle.

Je cherche la branche d’arbre idéal pour me faire une baguette, Alix m’aide dans cette quête et j’en ai sélectionné deux, on verra bien (je parle Wicca pour ceux qui se demanderaient)

J’adore me balader en forêt, c’est une vraie source d’énergie, tout est calme, un silence de plomb, avec comme seul bruit le bois qui craque sous nos pieds. On se sent si faible, si petit, face à la puissance de la nature qu’on cherche à déranger le moins possible.
C’est comme si on était chez elle, qu’elle nous accueillait avec générosité mais aussi appréhension et on ne peut as lui en vouloir.

Deux signes, étranges ? intéressants ?

En prenant le chemin du retour on croise un homme avec un collier étrange il se dirige vers nous et nous dit que Kierkegaard est un philosophe à lire, il fait demi tour et repart comme si il n’était venu que pour nous, quelques mètres plus tard il se retourne pour nous signifier qu’il sait que c’est un peu fou ce qu’il nous dit, tout ça en anglais, comme si il savait que l’on était pas suédois. Rencontre étrange. Kierkegaard je l’ai étudiait en fac de philosophie, il traite de l’existence humaine, de sa liberté, il est traite aussi beaucoup de la religion chrétienne ce qui me parle beaucoup moins !

En reprenant la route avec notre van, alix voit une pancarte, d’une personne proposant une activité type coaching peut être, dessus est écrit : il est temps d’être libre …

Deux signes assez révélateurs ! Surtout que sur les routes avec notre van c’est souvent l’occasion pour nous de discuter de comment on veut vivre, de nos prochains road trip, d’ailleurs ils sont prévus pour les quatre prochaines années c’est pour dire …

Un coin de paradis

C’est déjà une journée bien remplie ! Mais on se rend compte que si les parcs ici sont très beaux ils sont aussi très petits, on a envie de se faire une randonnée dimanche. Alors Alix prend son téléphone et trouve un coin qui lui paraît bien, on se dirige à 45 min à l’Est de Helsingborg.

J’en profite pour faire une vidéo sur comment est organisé le van, je vous partage ça sur la chaîne youtube affranchie blog dans très peu de temps !

Il fait vraiment frais ici, au plein milieu d’un parc naturel, dans les bois, au bord d’un lac, tout est réuni pour avoir froid !
Mais après toute cette marche j’ai besoin d’une douche, si vous avez lue les autres articles de nos voyages en van vous avez à quel point j’aime être nue, dans ma petite cabine de douche seule barrière avec la nature. On utilise une douche solaire, mais le soleil n’a pas vraiment été de la partie ce jour là, alors ce sera eau froide pour ce soir !


Alix pousse un peu plus loin en allant se baigner dans le lac, je n’ai vraiment pas le courage, je vais me limité à une douche froide.

Je me sens presque dans into the wild, malgré que l’on ne soi† pas seule, avec ce froid qui me transperce, au bord du lac, cette forêt luxuriante.
Le temps passe est au moment où je vous écris l’eau et le ciel se teintent d’orange et de rose, il n’est que 19h30 mais la nuit tombe


Ca va être froid mais magique cette nui† et surtout demain matin au réveil !

Tout ça avec toujours beaucoup de chance de le partager ensemble, beaucoup d’amour, de tendresse, d’écoute, je pensais avoir déjà trouvé le bonheur, mais la vie m’apporte toujours plus de joie !

Dimanche 9 Septembre

Bonjour 🙂

Réveil parfait, avec cette vue, toujours cette vue du lac mais aussi de la forêt

Paisible, c’est tellement parfait pour prendre son petit déjeuner, libre.

On va enfin pouvoir faire notre randonnée ! Ce sera dans le parc Klåveröd strövområde

La forêt est magnifique avec ses arbres immenses, ses roches, sa mousse, son calme, sa lumière naissante du matin.

Encore une forêt, magique, mystique, je ne sias pas ce que vous pensez mais rien qu’en photo j’arrive a ressentir les vibrations folles de ce lieu.

Et cette lumière ! On est si chanceux, aujourd’hui le soleil nous accompagne on a presque chaud, ce qui n’est pas arrivé depuis un moment maintenant !

On croise énormément de champignons, en Suède en général, aves forêts et l’humidité c’est tellement propice !

On se retrouve de l’autre côté du lac et on savoure ce moment, on a presque finit la boucle qui nous ramènera au camion.

Pour la fin de cette journée, c’est décidé on reste ici, on lit, on se repose, on mange, Alix retourne se baigner, on prend le temps de savourer l’instant présent.

Et voilà c’est finit, c’est le dernier weekend avec notre van jusqu’au printemps prochain ! Mais je reviens avec des vlogs de Göteborg, de Noël en Suède et bientôt de la Bretagne où je pars faire une retraite spirituelle, alors reste dans le coin !

Si tu veux voir tout ça en vidéo ça se passe ici :


 

Les autres vidéos road trip en van :
Road trip norvège et suède : https://youtu.be/jlHNKm5sJlE
Road trip lac vanern partie 1 : https://youtu.be/cxtjAOrwFJc
Partie 2 : https://youtu.be/7dvDStWLlQM
Partie 3 : https://youtu.be/AGzIWRQLRqA
Sud de Göteborg : https://youtu.be/36Xl4jtbqnc
PLUS D’INFORMATIONS :
Mon blog : https://affrenchie.com/
Mon instagram : @affrenchie – https://www.instagram.com/affrenchie/…
Sinon moi c’est Marie, j’ai 30 ans, je suis française expatriée en Suède dans la ville Göteborg. J’ai tout quitté avec mon mari pour vivre une nouvelle expérience que je partage ici et sur mon blog. Mais pas que ! Je partage aussi mes réflexions sur la vie, mes lectures, les séries que je regarde, ou encore ma démarche en tant que vegan et des sujets un peu plus lifestyle.
A très vite !

Kiss kiss love les frenchies