Vlog de décembre en Suède partie 3/3 !

Salut les frenchies,

Dernier « vlog » de l’année 2018, je vous emmène à Göteborg en ville et en nature pendant décembre pour vous faire découvrir les « vibes » de Suède !

Le 24 décembre on s’est dirigé vers le jardin botanique, c’est magnifique été comme hiver. Le parc est immense il y a de quoi faire !

Vous pouvez visiter des serres avec des espèces rares ou encore des plantes carnivores.

On est monté dans les hauteurs du parc pour découvrir une vue incroyable.

Pour les amateurs d’oiseaux vous pouvez aussi admirer différentes espèces.

On s’est ensuite dirigé au parc du château, qui est juste en face du parc botanique alors je vous invite à vous programmer une journée pour en profiter ! Il est immense également, avec lac et forêt à perte de vue.

Vous croiserez certainement des bernaches qui se laissent facilement approcher.

Pour le dîner du 25 décembre on est allé au restaurant Tosso, près d’avenyn (le « champs élysées » de Göteborg), au rendez-vous spécialités asiatiques revisitées dans un ambiance lounge. Il faut vous attendre à payer en moyenne 60 euros par personne mais ça vaut le coup ! Possibilité d’adapter en vegan, fin, savoureux et bonne quantité.

Le jour suivant nous sommes monté voir une vue imprenable sur la ville, il y a plusieurs points de vue pour admirer Göteborg, c’est la troisième fois que nous y venons et à chaque fois c’est enchanteur.

Le soir nous sommes allés au parc d’attractions Liseberg, le plus grand de scandinavie qui revêt de nouvelles décorations, proposent de nouvelles animations et attractions à chaque période l’année, j’adore cet endroit.

Pendant la période de décembre vous pouvez y retrouver un marché de Noël traditionnel et une partie viking !

Pour admirer le parc et ses lumières je vous invite à faire l’attraction des voitures, vous embarquez sur des rails en hauteur pour avoir une belle vue d’ensemble.

On a aussi eu la chance d’écouter des chats de Noël suédois et internationaux, magique !

Il y a aussi des spectacles comme le patinage avec une représentation du lac des cygnes, c’est en extérieur mais tellement beau qu’on a lutté contre le froid.

On est bien entendu retourné au quartier Haga, mon quartier préféré, il est magnifique peut importe la saison !

Vous pouvez découvrir l’architecture particulière de ce quartier, très typique, des bâtiments en briques, des petits café pour prendre le traditionnel « fika », des boutiques de design suédois, bref parfait pour le touriste ou le bobo 😉

Je t’invite à manger le traditionnel « kanel bular » que l’on retrouve un peu partout, mais sache que les plus gros se vendent à Haga.

Dans ce quartier tu peux aller visiter Haga Kyrka, l’église de Haga, c’est une église protestante qui propose régulièrement des concerts.

On a été écouté un concert de musique classique avec un orchestre de cordes, c’était divin.

Ensuite on a pris la direction du jardin botanique, c’est magnifique de le voir évoluer au fil des saisons.

Tu peux te balader dans ce parc immense et découvrir de nombreuses essences.

Le parc propose également plusieurs serres, parfait pour rester au chaud, tu peux y rencontrer des plantes rares, carnivores, …

Tu peux aussi aller en hauteur admirer une belle vue de la ville.

Je t’emmène maintenant à Eriksberg, sur l’île de Hinsingen, pas simple d’accès en bus, mais tu peux depuis le centre ville prendre une navette bateau, très sympa !

Comme ça au passage tu profites d’un nouveau point de vue sur Göteborg.

Ce quartier et l’ancien port Naval de la ville, pour une balade au bord de l’eau c’est parfait, très résidentiel, tu peux néanmoins faire une petite balade dans les hauteurs.

Pour terminer ce tour de fin décembre on est partie dans les îles de l’archipel Nord de Göteborg, au delà du mauvais temps j’ai fais une mauvaise chute qui a écourté notre balade, je peux néanmoins de partager quelques images.

C’est une île accessible en ferry en bus, ou en voiture, tu peux facilement circuler sur place, contrairement à l’archipel Sud beaucoup plus sauvage mais du coup sans moyen de transport. Tu y retrouves donc toutes les commodités : hôtel, restaurant, …

c’est très habité mais il y a quand même des coins sauvages incroyables.

Le soir on est allé au restaurant Ristoria près des Gotta Tower et de Liseberg, il proposait un repas pour le 31 décembre, un certain coût mais incroyablement délicieux avec option vegan !

Ca y est l’année 2018 est officiellement terminée, alors je vous retrouve en 2019 pour de nouveaux voyages à travers la Suède et la Norvège (road trip prévu en juin juillet !!)

 

 

 

Mes favoris 2018 + Story time !

Encore une vidéo et une autre arrive très vite et après je me remets au clavier pour vous écrire, avec les vacances et mes nouveaux projets j’ai eu du mal à faire vidéo et article mais promis pleins de contenus vous attends très prochainement !

Dans cette dernière vidéo je vous partage mes favoris de l’année 2018 et je vous raconte aussi une histoire …. bon visionnage et surtout une très belle année à toutes et à tous

 

Comment s’habiller en Suède ?

Salut les frenchies,

Je reviens pas encore tout à fait avec de nouveaux articles, les vacances m’ont fait levé le pied côté écriture, mais j’ai une vidéo à vous partager !

C’est une question qui est souvent revenu : comment doit-on s’habiller en Suède ? En vacance ou pour y vivre, en nature ou en ville, je vous partage mes astuces pour profiter un maximum !

Promis je reviens très vite avec de nouveaux contenus, d’ici là profitez bien de ces derniers moments en 2018.

Décembre en Suède (Partie 2)

Salut les frenchies,

Je vous avais fait un premier article sur toutes les décorations de Noël à Göteborg, vous pouvez tout retrouver par ici.
Je vous fais aussi un article sur les traditions de Noël

Aujourd’hui pas d’article, avec les fêtes de fin d’année, la famille, je n’ai pas eu le temps, mais je vous laisse quand même avec la partie 2 en vidéo ! Vous retrouverez les paysages de göteborg sous la neige, la nuit, bref toujours aussi magnifique !

J’en profite pour vous souhaiter d’excellentes fêtes de fin d’année, je vous souhaite de réaliser vos rêves.

Et je vous retrouve très vite avec la partie 3 et les fêtes de fin d’année !

 

Préparer la nouvelle année : s’organiser pour réaliser ses rêves

Salut les frenchies,

person holding paper planeJe continue dans la lancé de mon article qui vous parlez bucket list et celui qui vous aidez à gérer vos projets pour réaliser vos rêves. Je reviens avec une mise à jour, après avoir fait une rétrospective de mon année je me suis adaptée et organisée pour réaliser encore plus de projets en 2019. Attention il n’est pas question de se faire du mal en se disant que l’on a rien fait mais au contraire se re-motiver et se réorganiser pour faire encore mieux. Positive attitude !

Je partage avec toi mes astuces et mes outils.

Tout d’abord je t’avais expliqué l’importance de prendre le temps d’écrire les rêves de sa vie. Ensuite je t’ai expliqué qu’il fallait prendre ses rêves et en faire une réalité grâce au vision board et à la gestion de projet. J’avais rappelé l’indispensable bilan, afin de faire le point, de s’adapter et d’évoluer.

1. Faire le point

Avant tout, prend le temps de te poser pour faire une rétrospective de l’année, un bilan des projets que tu avais prévus, des objectifs fixés. Attention, je t’arrête tout de suite, l’objectif n’est pas l’autoflagellation, c’est un peu le problème de cette fin d’année où on a tendance à voir le négatif. Il faut fêter ses victoires ! Et comprendre pourquoi on a pas atteint certains objectifs, analyser les causes pour trouver des solutions.

silver Apple MacBook Pro on

Je te conseille donc de prendre le temps de l’introspection, du temps pour te recentrer sur toi, de la méditation, prendre soin de toi, afin de faire le vide et de mettre tout à plat.

2. Supprimer les objectifs réalisés

Une fois que tu as fais le point arrive le moment que j’adore, on supprime de sa liste ce qui a été réalisé, ou tu les coches, les rayes fais bien comme tu le sens. Profites-en pour voir pourquoi ça a fonctionné, comment tu t’y es pris, afin de bénéficier de cette victoire, tu peux aussi en profiter pour te dire merci, pour te féliciter, noter tous les impacts positifs pour te motiver pour la suite !

blue marker on white printer paper

Par exemple, pour ma part l’objectif retraite spirituel a été réalisé !

3. REORGANISER

Certains objectifs je n’ai pas réussi à les atteindre, pas parce que je n’avais pas les bons outils ou pas le temps mais juste que la vie m’a rattrapé, j’ai lancé de nouveaux projets. Bref, dans ces cas là c’est la réorganisation la clé, pour ma part il s’agit du road trip en Norvège que l’on va faire en juin 2019, je devais préparer l’itinéraire, les lieux à voir … bon j’en suis encore loin. En faisant le point je me rends compte que c’est juste que je n’ai pas pris le temps, il faut que le je me l’accorde mais il faut aussi accepter que l’on peut pas tout faire, ça fait partie du jeu, il ne faut juste pas rester sur « je ne l’ai pas réalisé » mais plutôt « qu’est ce que je veux en faire ? ».

4. ADAPTER

Il y a des objectifs, des rêves que l’on a pas amené là où on voulait. Reprend ton bilan et voit ce qui a bloqué et adapte ! Par exemple pour moi je m’étais fixé 5 fois de yoga par semaine. J’en suis très loin ! Je me suis plutôt tapé dessus en me disant que j’étais nulle alors qu’en fait c’est juste pas à mon niveau et alors ? C’est pas grave, j’adapte, je diminue l’objectif car l’essentiel est d’avoir une pratique qui m’aide à être en harmonie avec mon corps, de prendre le temps de la détente et de la méditation, donc c’est fixé je tente le trois fois par semaines. En gros, accepte de ne pas pouvoir être au top sur tout tes objectifs, mais donne toi les moyens de les atteindre en les adaptant !

5. Retirer les objectifs

Oui ça arrive, quand tu fais le point, de te rendre compte qu’un objectif non réalisé ne te motive plus, ou même un objectif que tu as commencé mais finalement non … Tu vois ce que je veux dire ? Ce n’est pas mon cas pour cette année, je n’ai pas d’exemple concret mais ce que je veux dire c’est qu’il n’y a pas de police de la « bucket list » ou du « vision board ». Donc écoute toi et si finalement un rêve ne l’ai plus supprime le et concentre toi sur ce qui fait sens ! Ou peut être met le de côté et tu y reviendras peut être plus tard.

6. Rajouter

white ceramic mug on table

Comme je disais il n’y a pas de police de bucket list alors si tu peux en supprimer tu peux en ajouter ! D’ailleurs pour ma part à la fin de mon carnet vision board j’ai une seconde liste de ce que je voudrais rajouter plus tard et à plus court terme j’ai modifié mes objectifs que je mettais fixé à trois ans puisque j‘ai lancé deux entreprises ! Oui oui … je t’en parle dans un article ici. En fait si on résumé, quand on fait le point en fin d’année tout est permis ! Il faut accepter que la vie n’est pas une route toute tracée, accepter les nouveaux défis.

7. Adapter les outils

C’est une partie importante du bilan de fin d’année, il y a eu les objectifs terminés, d’autres où il fallait se réorganiser pour prendre plus de temps, d’autres à supprimer ou rajouter, ou encore adapter l’objectif en lui même. Ici je te parle organisation au quotidien, je t’en avais déjà parlé mais justement j’ai adapté mes outils puisque mes objectifs et mes rêves ont évolué.

Bullet journal

flatlay photography of stuffs on white surfaceJe t’ai déjà parlé de mon bullet journal qui est devenu un joyeux foutoir, j’avais mélangé la partie vie personnelle, vie professionnelle, spiritualité, objectifs … bref avec la création de mes deux entreprises je devais faire évoluer tout ça.

J’ai décidé de conserver mon bullet journal mais de ne le recentrer sur une seule thématique : mon quotidien, ma vie personnelle. J’ai envie de mon conserver ce petit espace de créativité mais beaucoup plus simple, sans règle, j’écrirais, je gribouillerais dedans quand j’aurais le temps et que j’en ressentirais le besoin.

 

Agenda de Lisbeth Nemandi

Résultat de recherche d'images pour "agenda lisbeth nemandi"

Je vous ai fais toute une vidéo sur cet agenda qui est un gros coup de coeur et je pense un outil clé pour moi en 2019. Il s’agit d’un agenda pour suivre sa pratique de la sorcellerie / wicca dans mon cas. En mode bullet journal ça prend énormément de temps ! Autant vous dire que l’auteur, Lisbeth Nemandi, va m’en faire gagner. On y retrouve tracker de pratique, cycle de la lune, sabbat, tirage, bref complet et efficace !

C’est un peu mon message pour cette partie « outils », le bullet journal c’est vraiment cool mais je trouve pas toujours efficace et très chronophage.

Journal 5 ans

 

Résultat de recherche d'images pour "journal 5 ans"

Il y a un objectif en 2018 que je n’ai pas du tout réussir à remplir : écrire tous les jours, c’est pour moi très important pour pleins de raisons. Au lieu d’abandonner en 2019 j’ai décidé de trouver l’outil qui m’aiderais à le remplir. Je suis tombée sur ce principe, il en existe plusieurs version mais celui-ci est assez petit donc pratique à transporter. Il s’agit d’un journal sur 5 ans. En fait, chaque jour à sa page dédiée, avec une question, et les 5 années représentées. Par exemple le 1er janvier « quelle est la mission dans votre vie ? »,tu as cinq fois quatre lignes, chaque section correspond à une année. Je ne sais pas si je suis claire, mais bref il est hyper pratique parce que quatre lignes à remplir ça va vite, la question ce n’est pas toi qui te la pose mais le livre et en plus tu as une vie de 5 ans sur une même page pour avoir du recul et comparer. Je n’ai plus d’excuse pour ne pas atteindre cette objectif !

Mes outils pour le travail

silver laptop computer near notebookAvec maintenant deux entreprises j’ai intérêt à m’organiser. J’ai décidé de repartir sur des choses simples, épurées, efficaces. J’ai mêlé outil papier et digital.

Tout d’abord un bloc « Checklist » pour pouvoir noter au fil de l’eau ce que j’ai à faire et un semainier pour avoir une vue d’ensemble de ma semaine sur ce que j’ai à faire.

J’ai aussi réadopter l’agenda pour pouvoir noter tous mes rendez-vous importants, j’ai pris un petit format pour le glisser facilement dans mon sac.

 

Enfin pour le digital j’ai choisi Freedcamp (merci Mélodie si tu passes par là pour la découverte). Il en existe pleins d’autres comme Trello, mais je préfère celui-ci, pour son ergonomie et ses fonctionnalités. J’utilise la version gratuite largement suffisante à mon niveau. En fait cet outil en ligne te permet de créer plusieurs projets, dans chaque projet tu peux créer une tâche ou un groupe de tâches et pour chaque tâche tu peux indiquer l’échéance, titre, description, pièce jointe, indiqué si elle est répétitive ou pas, etc etc. Bref juste du bonheur pour pouvoir tout noter très facilement sur différents projets !

Résultat de recherche d'images pour "freedcamp"

Et toi alors quels sont tes projets pour 2019 ? Tes astuces ? Tes conseils ?

J’en parle aussi en vidéo par ici :

 

N’hésite pas à me rejoindre.

Je vous souhaite de réussir vos projets, de réaliser vos rêves.

 

NOUVEAUX PROJETS 2019 – PLUS DE 100 ABONNÉS SUR YOUTUBE !

Salut les frenchies,

Après avoir dépassé la barre des 100 abonnés sur ma chaîne youtube j’ai eu envie de faire le point sur « affrenchie ». J’ai bien conscience que c’est une goutte d’eau dans l’océan youtube, mais en plus de me faire plaisir c’est l’occasion de partager les nouveaux projets qui arrivent en 2019 !

Avant de commencer un grand merci à vous qui me suivent, qui me laissent des messages, qui me soutiennent, vous me donner la force de continuer !

Petite présentation de Affrenchie

Déjà si tu ne me connais pas moi c’est Marie, j’ai 31 ans, je suis française expatriée en Suède et c’est un peu le point de départ de ce blog et de ma chaîne. En effet, quand j’ai tout quitté pour venir vivre à Göteborg j’ai eu envie de partager cette expérience.

Je vous parle donc de la Suède, de ses traditions, de sa culture, mais aussi des démarches pour venir vivre ici ou encore des vidéos et des articles qui vous font découvrir le pays et la ville de Göteborg en images, les bonnes adresses à découvrir. Ca va continuer avec plein de nouveaux contenus : comment apprendre le suédois, créer son entreprise en Suède, des vlog de Noël, un road trip en Norvège, …

Dès le départ j’avais annoncé que je ne voulais pas m’enfermer dans un sujet (ma vidéo d’introduction), on retrouve donc une partie plus « lifestyle« , où je partage des lectures, séries, film, mode, beauté, déco. Je vais continuer quand j’aurais de gros coups de coeur à partager.

J’ai également développé un autre type de contenu, autour de l’organisation pour réaliser ses rêves. Je trouve que ça a vraiment du sens puisque l’expatriation, le changement de vie, tout quitter pour se reconstruire, sont des thématiques qui se recoupent. J’avais donc envie de partager mon mode d’organisation, la gestion de mes projets, pour ne pas rester sur ses acquis et réaliser ses rêves. Très très bientôt une nouvelle vidéo et un article sur mon organisation pour 2019 !

Enfin, il y a un dernier axe de partage sur affrenchie, que j’ai nommé « spiritualité« . J’ai un peu de mal à développer ce contenu, je ne suis pas vraiment à l’aise, d’ailleurs son vrai nom devrait être « ésotérisme ». Je pratique la wicca, mon mari le shamanism, donc j’ai pleins de choses à partager sur ces sujets ! Dernièrement j’ai partagé une vidéo sur ma retraite spirituelle que j’ai effectué avec Josée Anne SC, elle a plus de 1000 vues, un record sur ma chaîne ! Je me suis donc dis que cette thématique interpellée. Je vais donc continuer d’en parler mais toujours d’un point de vue très personnel et subjectif, en parallèle à ça je lance un projet avec une approche beaucoup plus professionnelle et pédagogique (rendez vous au projet 2 dans la suite de l’article !).

Nouveau projet numéro 1

Si vous avez un peu suivi vous savez que je me suis mise à la recherche d’un emploi en Suède. J’ai eu quelques entretiens, mais rien qui me transcendait, j’ai tenté de passer une certification pour me diriger vers un autre type d’emploi. Mais je me suis rendue compte qu’il était temps pour moi de réaliser un de mes rêves que j’avais évoqué dans ma bucket liste : créer mon entreprise ! Enfin je suis même aller plus loin car je vais créer deux entreprises ! Je vous parle d’abord de la première, je me lance en tant que freelance rédactrice, conceptrice et community manager. J’ai toujours fais ce métier qui me passionne et j’ai envie de continuer avec le statut de freelance, voir comment je m’en sors. Pour tout vous dire j’ai déjà une première mission ce qui me motive encore plus dans cette voie !

Je vous en dirais un peu plus dans les mois à venir, je parlerais aussi sûrement de la création d’entreprise en Suède et si vous êtes intéressé par mes services n’hésitez pas à me contacter !

Nouveau projet numéro 2

Je fais rarement les choses à moitié, alors voilà je me lance dans un deuxième projet et cette fois-ci en collaboration avec mon mari ! On va créer une structure sur le domaine de l’ésotérisme ! En tant que apprentie Wicca et apprenti Shaman, c’est devenue une évidence pour nous. Je pratique également l’herboristerie, la lithothérapie, la divination, bref ça prend beaucoup de place dans ma vie. J’ai essayé d’en parler sur affrenchie et je vais continuer de le faire d’un point de vue personnel, pour partager mes expériences, avec un axe très subjectif. Mais j’avais aussi envie d’accompagner les autres avec une structure pédagogique et professionnelle. L’objectif n’est pas de partager mon expérience mais plutôt de donner des clefs de compréhension, théorique et pratique. Les thématiques sont nombreuses : paganisme, sorcellerie, wicca, shamanisme, loi de l’attraction, chakras, féminin sacré, … parfois on s’y perd, on ne sait plus quoi suivre et notre objectif est de vous accompagner.

Je vous en parlerais dans le détail plus tard, mais je peux déjà vous dire qu’il y aura un webzine (et non pas un blog), avec des rédacteurs pour décrypter ces thématiques, faire des recherches historiques, apporter des analyses, rencontrer d’autres personnes. Il y aura différents types de contenus : article, podcast, vidéo (une deuxième chaîne youtube va arriver !). Mais aussi des ateliers et des formations pour mettre en pratique sur des thématiques très précises, comme la lithothérapie, les rituels wiccan, voyages shamaniques, … Et enfin des retraites ésotériques pour appréhender plus largement l’ésotérisme. D’ailleurs on en organise une en mai 2019 en Suède, elle est déjà remplie de belles femmes incroyables avec qui j’ai hâte de partager nos connaissances. Vous êtes intéressées ? Pas d’inquiétude on en lance une aussi en septembre en France, en Ardèche plus particulièrement je vous tiens au courant très vite, n’hésitez pas à me contacter pour plus d’informations.

Et vous alors quels sont vos projets pour 2019 ?

Je vous parle de tout ça également en vidéo :


 

Encore merci pour votre présence et à très vite pour la suite !

Les traditions de Noël en Suède

Salut les frenchies,

Aujourd’hui je vous fais découvrir les traditions de Noël en Suède.

En suédois, Joyeux Noël se dit : « God Jul »

Le Noël suédois est un Noël simple mais chaleureux, avec pleins de traditions qui changent de ce que l’on peut vivre en France. Une chose est sûre ils savent se concentrer sur l’essentiel : la joie d’être ensemble.

Ce qui est particulier ici c’est que Noël ce n’est pas uniquement le 24 ou le 25 mais tout le mois de l’avent ! On fête cet événement en famille mais aussi entre amis, avec ses voisins.

ADVENTSKAFFE :

c’est le café de l’avent ! Chaque dimanche du mois de décembre, les suédois se retrouvent autour d’un café avec bien sur des pâtisseries ou un vin chaud, le « glögg » qui s’accompagne de raison et d’amandes grillées.

Crédit photo : Toa Heftiba

SAINTE LUCIE :

C’est une fête très importante en Suède, tout aussi importante que Noël, qui se déroule le 13 décembre. L’aînée de chaque famille devient « Lucia » le temps d’une soirée. Elle est vêtue d’une robe blanche et porte une bougie pour aller défiler dans les rues. Une Lucia est élue par les habitants de la ville pour marcher en tête du cortège et porte une couronne de lumière. Elles vont ensuite chanter dans les églises. C’est vraiment incroyable de voir ces jeunes filles éclairer les rues sombres de l’hiver

Il y a aussi une spécialité culinaire avec cette célébration : « Lussekatter » qui est une brioche au safran.

 

 

Les décorations

Je vous ai déjà parlé de l’art de vivre suédois : le lagom (la vidéo par ici), on le retrouve aussi à Noël avec une décoration très simple. Des couronnes de sapin, des décorations fait mains, ils utilisent des matières naturelles et fabriquent beaucoup eux même, c’est ce qui rend les décorations aussi simples et chaleureuses.

Crédit photo : Erwan Hesry

Ils illuminent leurs fenêtres pour attirer le Père Noël qui s’appelle ici : Jul Tomte. Ils placent également des petits gnomes si mignons avec leurs bonnets qui tombent jusque sur leur nez, sous le sapin pour attirer le Père NoëL

Le repas  de Noël

Le repas de Noël suédois d’appelle le « Julbord », il a lieu le 24 décembre. Le repas est sous forme de buffet, chacun va se servir, c’est je trouve convivial et ça permet que tout le monde puisse profiter du repas ! La grande spécialité est le « julikinka » qui est un jambon salé et tranché. On retrouve bien sur du poissons marinés. Quand au dessert, j’aime beaucoup l’idée, c’est un riz au lait parfumé à la cannelle dans lequel a été caché une amande. Celui qui trouve l’amande doit faire un voeu ! Comme boisson ils boivent beaucoup le « Julmust » qui ressemble beaucoup au coca mais version suédoise.

Crédit photo : Jennifer Pallian

Les cadeaux

C’est le 24 décembre au soir que l’on offre les cadeaux, à sa famille, ses amis, ses voisins. Lorsque l’on offre son cadeau il y a une vielle tradition : il faut réciter des vers en rimes ! C’est tellement populaire que vous pouvez retrouver dans les magasins des petits carnets avec des rimes déjà tout prêts !

Crédit photo : Thought Catalog

 

La journée du 25

Pour les Suédois le 24 décembre c’est vraiment le moment de la célébration, le 25 est beaucoup plus simple, balade en famille, marché de Noël ou pour les croyants la messe. Il est plus facile de trouver un restaurant ouvert le 25 décembre, c’est donc souvent que les suédois s’y retrouvent pour continuer les festivités.

Crédit photo : Roberto Nickson

La télévision au coeur de Noël

Comme en France, la télévision suédoise diffuse ses programmes de Noël. Mais ils ont deux traditions que je trouve étonnante. Tout d’abord, le 25  décembre à 15h le petit écran connaît son plus gros pique d’audience puisque toutes les familles se retrouvent pour regarder le dessin animé de Donald Duck (et ce n’est pas une blague !). Il y a aussi un programme de l’avent pour les enfants, chaque jour un épisode de la série « julkalendern », c’est comme ça depuis 1960.

Le sapin

A l’image du reste de la décoration, on y retrouve des éléments que l’on fait soit même, tricoté, cousu, ou encore des gâteaux de pains d’épices, des bâtons de cannelle et même des drapeaux suédois !

Crédit photo : Joanna Kosinska

Même quand on défait le sapin ici c’est une fête qui s’appelle le « Knut’s Day », cela se pase le 13 janvier. Ils dansent autour du sapin, tout en enlevant les décorations et en profite pour manger les dernières friandises de Noël.

La famille royale :

Si vous ne le saviez pas, la Suède est une monarchie constitutionnelle on a donc le droit tous les ans au voeux de la royauté. La famille royale suédoise n’est pas aussi populaire qu’en Angleterre, alors cela reste simple mais toujours très attendus.

A voir dans les trois grandes villes de Suède pendant Noël

Stockholm

Dans la capitale je vous invite à aller au marché de Noël ! Voici les plus connus :

– le plus traditionnel est le marché de Stortorget sur la place principale de Gamla Stan (la vieille ville)

– le plus historique est le marché du musée en plein air de Skansen, avec ses vendeurs en costumes d’époque

A Stockholm, tous les restaurants proposent le buffet de Noël. Operakällaren, le Grand Hôtel et le restaurant Solliden à Skansen comptent parmi les adresses plus réputées.

Crédit photo : Sebastian Fröhlich

Göteborg

Plus facile pour moi de vous parler de ce que vous pouvez faire à Göteborg puisque j’y vis !  A Göteborg, les lumières de Noël envahissent la ville sur 3,5 kilomètres, jusqu’au port, en scintillant à travers le grand parc d’attractions Liseberg, la Götaplatsen et Avenyn, l’avenue principale de la ville.
Plusieurs marchés de Noël sont proposés notamment dans le célèbre parc d’attractions Liseberg. Ne manquez pas d’y faire un tour :
il s’agit du marché de Noël le plus grand et le plus spectaculaire du pays !
Le pittoresque quartier Haga, qui est le plus ancien de la ville, accueille aussi un marché traditionnel et le Kronhuset, le plus ancien bâtiment de Göteborg, accueille un bazar traditionnel avec des exposants en costume d’époque proposant toute sorte d’artisanat.
Dans les environs, le château Gunnebo organise un marché bio proposant de l’artisanat et des produits biologiques.

Vous pouvez voir quelques images dans ma vidéo :

Malmö

Enfin la troisième ville de Suède, Malmö participe aussi aux festivités de l’Avent en proposant trois marchés de Noël :

– au cœur de la ville, sur la place Gustav Adolf torg

– au Katrinetorp, un manoir du XIXe siècle, situé dans le sud de Malmö : il s’agit d’un des plus beaux marchés du sud de la Suède
– au MittMöllan, un marché non conventionnel réunit des petites boutiques de créateurs, des objets d’art et des produits gastronomiques.

Recettes

Le Glögg

Si vous le pouvez, préparez et embouteillez votre Glögg une semaine à l’avance afin qu’il puisse bien s’imprégner de tous les arômes et acquérir un peu plus de corps. Si vous désirez une boisson moins alcoolisée, utilisez uniquement le vin rouge. 
Achetez un bon vin de table. Du fait des épices, un grand vin serait une dépense inutile.
Ingrédients du Glögg
· 1 bouteille de vin rouge (vin de table) 
· 100 à 500 ml de vodka (facultatif)

· 5 – 20 clous de girofle 
· 1 cuillerée à thé comble de graines de cardamome 
· 2 à 4 bâtons de cannelle 
· 1 ou 2 morceaux de gingembre 
· les zestes d’un demi citron 
· 125 à 250 ml de sucre 
· 1 cuillerée à thé comble de sucre vanillé
Préparation 
1. Broyer les bâtons de cannelle et les graines de cardamome au mortier. 
2. Déposer toutes les épices et les zestes de citron dans un bocal de verre avec la vodka. Couvrir et laisser reposer toute la nuit. 
3. Filtrer; verser dans un chaudron avec le sucre, le sucre vanillé et le vin rouge; faire chauffer jusqu’à ce qu’il commence à dégager une vapeur mais SANS faire bouillir. 
4. Mélanger, goûter: Si ce n’est pas assez sucré à votre goût, ajouter du sucre. Si c’est trop sucré, ajouter du vin.

römmars de Noël

J’ai adapté très très simplement cette recette pour qu’elle soit vegan en remplaçant le beurre par de la margarine ! 

Ingrédients :
90 g de margarine
80 g de sucre
1/2 zeste de citron
1 cuillère à café d’eau de fleur d’oranger
1/2 cuillère à café de bicarbonate
120 g de farine
20 amandes torréfiées

Préparation des biscuits

Préchauffer le four à 150°. Dans un cul de poule, blanchir le beurre et le sucre ensemble à l’aide d’un fouet. Ajouter le zeste très finement râpé et le bicarbonate. Mélanger de nouveau. Ajouter l’eau de fleur d’oranger et mélanger jusqu’à ce que le mélange soit bien homogène. Ajouter la farine tamisée en une seule fois. Travailler la pâte à la main jusqu’à ce qu’elle soit souple et lisse. Former une vingtaine de petites boules avec les mains. Disposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Bien les espacer car elles vont s’étendre pendant la cuisson. Disposer une amande par biscuit. Faire cuire pendant 12 minutes jusqu’à que la base soit très légèrement dorée. Laisser refroidir, ne déplacer qu’une fois totalement froids. Ces biscuits se conservent très bien dans une boîte hermétique.

J’espère que vous êtes bien imprégné de la magie de Noël, je vous raconte aussi en vidéo par ici :

https://youtu.be/gmj5CB3JGfc

 

Ma retraite spirituelle avec Josée Anne SC

Salut les frenchies,

Mi octobre j’ai réalisé un de mes rêves : partir en retraite spirituelle, je t’en avais déjà parlé via ma bucket list, si tu veux la découvrir c’est par ici.

J’avais très envie de rejoindre Josée Anne SC, ses valeurs et son approche me donner à croire que ce serait magique et je vous spoil tout de suite : je confirme !

Résultat de recherche d'images pour "josée anne sc"Josée Anne SC est une femme accomplie dans plusieurs domaines, créatrice de contenu, tu peux la retrouver sur son blog, chaîne youtube, compte instagram, mais aussi via des podcast. Elle a également une boutique en ligne pour prolonger l’expérience ésotérique. C’est aussi une animatrice d’événements hors paire et c’est sur ce dernier point que l’on va se concentrer aujourd’hui.

 

 

Je t’emmène avec moi dans ce qu’elle appelle un « camp être », cela se déroule du vendredi soir jusqu’au dimanche après midi. Celle-ci s’est déroulée en Bretagne, sur une plage magnifique. J’ai voulu vivre cette expérience parce que j’étais à un moment de ma vie plus qu’opportun : je venais de démissionner pour partir vivre en Suède, en pleine thérapie par l’hypnose (je t’en parle par ici), besoin de me recentrer, d’explorer et surtout en plein développement de ma spiritualité. De plus, étant wicca l’aspect ésotérique que propose Josée-Année a finit par me convaincre.

Je te partage le récit de mon expérience

Jeudi : se préparer par la solitude

Je me suis donc envolée direction Nantes où j’y ai passé une nuit à l’hôtel. J’aime beaucoup cette ville, j’en ai profité pour me reposer, être seule, marcher dans la ville.

C’était une très bonne introduction à ce qu’il allait m’attendre. Aller au restaurant seule, marcher sans but, sans savoir où j’allais, ne pas me poser trop de question, me laisser guider par le flot de mes envies.

Vendredi : voyage à ma rencontre

Je commence à me faire à la solitude, je monte dans le tramway nantais pour rejoindre mon point de rendez-vous de covoiturage. Il y a des trams toutes les 3 min, plus remplis les uns que les autres, j’en laisse passer deux en espérant être plus tranquille, j’avais de l’avance et je termine par monter dans le troisième tout aussi bondé de monde. Pourquoi je prends le temps d’écrire ça ? Parce qu’il n’y a jamais de coïncidence. Une jeune, belle femme, s’installe en face de moi. Elle écrit sur son téléphone, rien ne pouvait vraiment me faire penser qu’elle faisait partie du covoiturage direction la retraite, mais j’avais une intuition, je lui ai demandé et j’avais raison ! On a passé le trajet à se découvrir et à comprendre pourquoi on était arrivée là.

Quand on retrouve deux autres filles pour prendre la route jusqu’au camping ou va se dérouler le camp être, c’est un van qui nous attend avec deux belles âmes. Encore des rencontres formidables, on arpente de petites routes de campagne, on se coupe de la frénésie du monde petit à petit.

Yoga Yin méditation

La première activité est un yoga yin méditation pour relaxer le corps. C’est Geneviève, collaboratrice de Josée Anne, qui nous emmène à notre rencontre.

Crédit photo : @stanislafleury

C’est une méditation, un yoga, qui amène notre conscience dans chaque partie de son corps, un travail sur la respiration pour trouver une détente complète. Habituée de la méditation mon esprit s’égare très peu et je sens déjà les tensions s’envolées.

Geneviève propose ensuite de s’évader dans un voyage qui s’apparente à un voyage chamanique. Pour en avoir déjà fait, on retrouve cette élévation de soi, son esprit qui quitte son corps, par contre ce qui était nouveau pour moi c’était de partir à ma rencontre, de me re-découvrir. Elle nous a emmené dans une forêt, près d’un feu, la nuit, elle nous indique qu’une forme se dessine dans les flammes et que c’est nous. Je suis la, distincte, je me regarde et plonge mes yeux dans les siens, les miens ? Elle est belle, elle est forte. L’objectif est de demander pourquoi on est ici, qu’attendons nous ? J’entends très clairement : renaissance. Je ne suis pas vraiment surprise, je pratique la divination et j’arrive à échanger avec mon guide spirituel, c’est une thématique qui me suit depuis plusieurs mois et qui à ce jour est encore en cours. Cela vient confirmer mes attentes, cette retraite va m’aider dans ma renaissance.

person walking of fireCrédit photo : Joshua Newton

A la fin de la méditation elle nous indique que c’est le moment de se dire merci, à soi même, les mots qui sorte dans ma tête sont : « je t’aime », oui il est temps de m’aimer, de ne pas attendre que ce soit mes parents ou mes amis ou mon entourage proche en général qui me donne cet amour, mais moi avant tout.

Silence

Avant d’aller rejoindre nos lits, Geneviève nous invite à ne pas parler, à garder le silence jusqu’au lendemain matin après la méditation du levé du soleil. Je suis habituée au silence, je n’écoute pas souvent de musique, je suis souvent seule, ce n’est pas un gros challenge mais c’était très approprié. Car oui, à 70 femmes dans la même pièce avec des intérêts communs on a envie d’échanger, mais on est là aussi pour prendre le temps d’être soit, pour se recentrer.

SAMEDI : Les quatre éléments

J’ai eu un sommeil léger, le silence a permis au dialogue interne de s’installer, mais il n’a pas voulu s’arrêter ! C’est donc très tôt que je décide de me lever pour aller découvrir le levé soleil, seul, dans le silence, l’odeur des embruns, les couleurs, un spectacle de la nature.

Méditation levé du soleil

Rendez-vous à 8h00 avec Josée-Anne pour la méditation du levé du soleil sur la thématique des quatre éléments.

Crédit photo : @stanislafleury

Les quatre éléments seront le fil rouge de notre journée.  L’océan était à marrée haute, il tape sur les rochers, des gouttes d’eau ruissellent sur nos visage, on ressens la terre sous nos pieds, le vent fouette nos visage, le soleil brille de son feu. Ils étaient là les quatre éléments, ils nous attendaient.

Crédit photo : @stanislafleury

J’ai vraiment apprécié ce moment, nous sommes aller déployer nos racines vers le noyau de la terre, mère nature, j’ai beaucoup pensée à la déesse (pour les wiccan), on y a déposé tout ce qui ne va pas pour ressentir de nouvelles choses positives, du bonheur. Cette méditation m’a fait un bien fou et c’est parfait pour commencer sa journée !

Atelier astrologie

On a continué la matinée avec un atelier autour de l’astrologie et des quatre éléments. Pour mieux comprendre ce que sont les éléments et ce qu’ils apportent à notre personnalité, nos émotions. J’en profite pour souligner que les ateliers ésotériques, astrologie que proposent Josée Anne pendant les camps être sont parfaits pour de la découverte. Si vous ne connaissez pas ces sujets et que vous vous posez des questions c’est complètement adaptés. Si vous avez une pratique assez avancée, c’est très basique, elle propose d’autres retraites peut être plus adaptées. Mais ça reste toujours intéressante de connaître son point de vue, son approche et d’échanger avec les autres participantes.

horoscope globe

Elle fait découvrir le principes de l’harmonie des quatre éléments avec un petit quizz très ludique et partage des conseils pour rééquiliber les éléments. Elle évoque le principe des 12 maisons. Une première marche en astrologie.

L’océan, la plage, les femmes

On a le droit a une longue pause, le rythme est assez cool. A plusieurs on décide d’aller se mettre sur la plage, j’en profite pour aller dans l’océan (oui quand on vit en Suède la température de la Bretagne ne fait pas peur !). C’était ressourçant et les paysages me laissent sans voix.

 

Les discussions sur nos vies révèlent ce besoin de donner du sens à ce que l’on fait, de réintégrer des valeurs dans nos vies, peut importe la manière dont on s’y prend. J’ai rencontré des personnes fantastiques que je revois bientôt ! Elles me rejoignent en mai 2019, je vous en parlerais sûrement plus plus tard. 

Yoga

L’après midi c’était deux heures de Yoga qui nous attendait avec Geneviève, on a travaillé sur des postures pour s’ouvrir. Parlons du lieu pour commencer, comment ne pas être transporté sur cette plage sauvage de Bretagne, on était entouré par les forces de la nature, le vent, l’océan, les roches.

C’était aussi une énergie collective qui nous a accompagné durant cette séance. Je fais un peu de yoga (très amateur) avec les vidéos de Adrienne, j’avais un peu peur de ne pas suivre le rythme et finalement ce n’étais pas si horrible ! Clairement il a été difficile pour moi de gérer le regard que je m’inflige, il y a avait beaucoup de femmes très à l’aise avec leur corps et les postures de yoga ce qui n’est pas mon cas !

C’était parfait si je peux dire, puisque au delà de posture classique de yoga on a travaillé sur le regard que l’on porte sur soi et le regard des autres ! En binôme, avec des personnes que l’on ne connaît pas, on devait se livrer sans filtre sur nos peurs, nos blocages, mais aussi nos forces et nos rêves.

Crédit photo : @stanislafleury

C’était incroyable, pendant que l’une parlait l’autre devait juste écouter, il y avait une bienveillance, une libération de la parole, beaucoup d’empathie, de compréhension. On s’est souvent rassemblé, pour se rappeler de la puissance du féminin, du pouvoir que l’on a seule mais aussi ensemble.

Je pense que c’est une notion très importante, j’ai eu le sentiment souvent qu’entre femmes nous installions une forme de compétition. La société nous a laissé peu de place alors on se bat souvent pour avoir les miettes, quitte à se désolidariser. Ces moments nous rappellent la force que nous avons ensemble et que pour avancer nous avons tout intérêt à compter les une sur les autres.

Crédit photo : @stanislafleury

 

ATELier ouitch

Le samedi soir, Josée Anne a animé un atelier « ouitch » c’est le nom qu’elle a donné à l’aspect ésotérique de sa pratique (en référence au mot anglais « witch » qui veut dire sorcière) . Tout à son image : dans la positivité et la créativité.

L’atelier était un bon moment a passé toute ensemble, dans l’échange et la discussion. Je ferais la même remarque que pour l’atelier astrologie du matin, sans aucune critique mais plus comme un constat, c’est une découverte des thématiques ésotériques par le prisme de Josée-Anne.

 

Elle partage ses expériences et nous donnes des conseils pour commencer une pratique quotidienne. Lié à la purification, la divination, les vies antérieurs ou encore les guides spirituels. Pour ma part je n’ai pas apprises de nouvelles choses, c’était néanmoins très intéressant de comprendre son approche et d’échanger avec pleins de visions différentes de ce sujet tabou dans nos sociétés.

Crédit photo : @stanislafleury

Crédit photo : @stanislafleury

L’atelier c’est poursuivi avec la confection d’un bâton de sauge que l’on a orné de fleures sauvages et d’un cristal, les bougies et l’obscurité nous ont plongé dans l’ambiance. Comme toute la retraite c’est très bien organisé !

Dimanche : les chakras

La dernière journée de ce weekend avait pour thématique les chakras. Pour ma part c’est une vraie découverte, cette thématique m’a toujours beaucoup attirée mais je ne savais pas trop comment m’y prendre. Cela permet de retrouver une équilibre, une harmonie et de développer ce qui composent notre être.

Yoga des chakras

On a commencé avec Geneviève et un yoga du son pour travailler sur nos chakras. C’était vraiment très intense.

A chaque chakra correspondait un son et une respiration plus ou moins intense. Pour ma part, le chakra du feu avec la respiration de la guerrière a déclenché chez moi de fortes émotions. Dans la continuité de mon travail que je fais en hypnose : libéré les émotions, je me suis retrouvée en larmes. Le samedi m’avait préparé à ça : le lâcher prise !

Crédit photo : @stanislafleury

 

Un petit aperçu des sons et couleurs associés aux Chakras :
1er : Muladhara Chakra – Couleur rouge – LAM (G dans le M) 
2ème : Swadisthana Chakra – Couleur Orange – VAM (G dans le M) 
3ème : Manipura Chakra – Couleur Jaune – RAM (G dans le M) 
4ème : Anahata Chakra – Couleur Verte – YAM (G dans le M) 
5ème : Vishudda Chakra – Couleur Bleu – HAM 
6ème : Ajna Chakra – Couleur Indigo – OM ou KSHAM
7ème : Sahasrara Chakra – Couleur violet – AUM (G dans le M)

Crédit photo : @stanislafleury

J’ai sentie de fortes énergies qui entraient en moi et des émotions négatives qui se libéraient. Encore une fois très intense, cela m’a permis de toucher du doigt cette sensation d’harmonie dans mon corps, dans mon être, de ressentir une dualité entre l’apaisement et la force. De mieux comprendre les ressources en moi et de les voire s’exprimer. Je crois que ça a été pour moi la plus belle expérience du weekend, cela a eu un impact fort sur le regard que je porte sur moi et mes possibilités.

Danse des chakras

Crédit photo : @stanislafleury

On a continué avec Josée-Année, dernière activité de la journée : la danse des chakras. On a clairement expérimenté le lâcher prise ! J’ai oublié le regard des autres, j’ai laissé tombé mes barrières et je me suis libérée dans des mouvements frénétiques, presque en transe, pour ressentir chaque chakra s’ouvrir en moi, s’aligner, dans un équilibre divin.

Crédit photo : @stanislafleury

On a finit toutes ensemble, en mode girl power, à danser sans se soucier du pourquoi ou du comment.

Mon bilan

A la fin de ce week-end j’ai sentie une libération, j’étais en marche pour ma renaissance. J’avais une sensation de bien être et une nouvelle énergie circule en moi aujourd’hui. Comme une libération, j’ai ressenti le bien être, de la fluidité dans mon corps, avec les autres, les éléments, la nature.

 

 

J’ai pu épancher mon besoin de déconnexion pour me reconnecter à l’essentiel : être moi. Mon hypnothérapeute me parle souvent du fait de faire connaissance avec mon vrai moi que j’ai étouffé depuis si longtemps.

J’ai appris à me trouver belle, à m’aimer et me respecter. J’ai compris que ce n’étais pas de l’égocentrisme mais une nécessité pour mieux apprécier ce qu’il y a chez les autres.

Alors sans douter une seule seconde si c’était à refaire je le referais !

Je vous raconte aussi tout ça en vidéo par ici :

 

Informations supplémentaires et mentions :

Pour suivre Geneviève son instagram : @genevievelocas et le nom de son école : Kula Collective
Les photos mentionnées avec le crédit @stanislasfleury ; il s’agit de son instagram

Le site internet de Josée Anne avec tous ses réseaux : https://joseeannesc.com ; si vous souhaitez plus d’informations sur les retraites vous pouvez également envoyer un mail à : evenements@joseeannesc.com

J’en profite pour dire un grand merci à toute l’équipe d’avoir partagé ces moments fantastiques mais aussi aux belles âmes que j’y ai rencontré.

J’espère que je vous aurais apporté des clés de compréhension sur ce type d’événement et que ça vous aura ouvert l’esprit et peut être même donné envie.

Je vous dis à très vite pour de nouvelles aventures, kiss kiss love les frenchies.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

VLOG 6 : Göteborg à Noël (Partie 1)

Salut les frenchies,

Je vous emmène dans les rue de Göteborg pendant le mois de novembre et début décembre, à la découverte des illuminations et des décorations de Noël. Dans une ambiance lumineuse et chaleureuse. Mais aussi des petits moments du quotidien de notre vie en Suède.

On commence avec la forêt que l’on traverse pour aller prendre le tram, je t’en avais parlé quand on l’avait nettoyé par ici.

Avec l’automne les couleurs changent, c’est magnifique.

Côté Brunsparken les mouettes nous rappellent que l’on vit près de l’océan.

Je vous conseille d’aller voir ce magasin incroyable, avec des milliers de bonbons et sa devanture qui est décoré au grès des saisons. Il s’agit du magasin Göt 4 :

Le mois décembre fait son arrivée et avec mon bullet journal, j’en ai fait une vidéo pour te partager mes pages de « sorcières », par ici.

On aménage la maison pour quelle soit cosy et chaleureuse avec l’arrivée de Noël et notre petit chat ieva à l’air de bien si plaire !

On se dirige dans mon quartier préféré, Haga, avec sa place incroyable de Jämtorget qui en son centre héberge une imposante fontaine.

Dans tous le quartier Haga, en décembre, on retrouve des illuminations, avec des décorations de Noël.

Les maisons aussi commence à être décorée avec les traditionnelles lampes en triangle, c’est pour faire venir le père Noël ! Mais aussi pallier aux journée sombres de l’hiver.

Pendant le mois de l’avent c’est aussi les « cafés de l’avent » chez les suédois, ça ne change pas vraiment du fika … Dans Haga, quatre cafés-restaurants, proposent des boissons et des pâtisseries vegan et c’est tellement bon. Je recommande le snickers …

Les boutiques aussi se mettent en mode Noël et nous proposent des décorations magiques.

On se retrouve dans les rues commerçantes, avec marché couvert, grandes enseignes mais aussi restaurants et bars, je vous conseille les rue : Lilla Nygatan, Ostra Larmagatan mais aussi Domkyrkan et toutes les rues autour, c’est vraiment le centre vivant.

On retourne autour de l’arrêt Brunnsparken, qui héberge plusieurs places, fontaines, pont, avec des décorations de Noëls magnifiques.

Tous les ans ils projettent des images sur les bâtiments, cette année il y avait même un photobooth pour faire projeter sa propre photo !

Je vous invite aussi à redécouvrir le port, avec l’opéra, son navire viking, attention par ici il y a plus de vent !

Centralstation est la gare principale de la ville de Göteborg et je la trouve si belle, son architecture, ses lumières.

Juste à côté vous retrouvez le Clarion Hötel toujours décoré à Noël avec ce gros noeud rouge, majestueux, imposant, il illumine la place.

On termine se tour de la ville avec Avenyn, qui est un peu le champs Elysées de la ville, avec des lumières sur les bâtiments, des chemins lumineux, on encore cet espèce de glacier éclairé.

C’est terminé pour ce blog mais je reviens vite avec un article et une vidéo sur les traditions de Noël en Suède et le vlog 8 où je vous emmènerais, entre autre, dans le plus grand marché de Noël de Scandinavie !

En attendant je vous dis à très vite les frenchies et je vous laisse avec la vidéo du vlog 7 :


Si tu veux voir tous les autres vlog dans la ville et les alentours je t’ai préparé une petite playist.

 

 

Le lagom : l’art de vivre suédois

Salut les frenchies,

Aujourd’hui je vais vous parler du Lagom, l’art de vivre suédois. On a beaucoup entendu parlé du « hygge » en provenance du Danemark, pour ce qui est de la Suède quelques ouvrages sont sorties également. Il y a une certaine fascination pour les pays scandinaves, du fait du bien être reconnu de ses habitants.

J’avais envie de partager avec vous ce que j’ai lu du Lagom avec un point de vue d’expatriée en Suède.

Pour commencer que veut dire « Lagom » ? Il n’y a pas de mot en français pour le définir, il s’agit plus d’un concept, d’une idée: « ni trop peu, ni trop assez, juste ce qu’il faut ». Ce mot exprime le compromis, le consensus, l’équilibre, l’harmonie, le minimalisme. C’est à travers ces thèmes que s’exprime le lagom.

Le lagom dans la société suédoise

Tout d’abord, je voulais partager comment le lagom transparaît dans le fonctionnement de la Suède. Il y a une notion communautaire forte, d’ailleurs « lag » veut dire équipe en suédois. Cela fait qu’il y a une facilité de vivre ensemble, les différences sont respectées et fêtées ! L’égalité est une valeur clé ici, ce qui permet cette vie communautaire.

En découle un positionnement qui évite le conflit, la confrontation, ils recherchent avant tout le consensus et le compromis. Ce qui permet de ne rien laisser de côté, ni personne, mais ce qui fait que des décisions politiques ou en entreprise peuvent être très longues. En ce moment par exemple, la Suède n’a pas de gouvernement, ils sont encore en discussion !

Crédit photo : Anjeli Lundblad

Ca se retrouve aussi dans les rapports avec les suédois, en général diplomates ils cherchent à rester dans la norme. Tout ceci sont bien sur des généralités, il y a bien sur d’autres comportements et façon de voir les choses, mais on peut dire que c’est une grande tendance !

Cette dimension de retenu se retrouve aussi dans leur vie au quotidien, on va faire le tour ensemble.

Le lagom au quotidien

Se déconnecter

Les suédois savent se déconnecter de la routine du quotidien et en général pour se reconnecter à la nature. Ils ont cette conscience de leur environnement, des autres, qui facilitent une posture d’être présent et en conscience.

Du fait que l’équilibre vie personnelle et professionnelle est ici très respecté cela te permets beaucoup plus facilement d’avoir ces temps de déconnexion. Cela va avec le lagom qui incite au « slow », pas de pression, avoir le temps, prendre le temps.

Cette déconnexion se fait souvent dans la nature, ils sont très sportifs, mais aussi ont souvent une résidence secondaire perdue dans la forêt ou au bord d’un lac. C’est aussi lié au « Allemansträtten », qui signifie « le droit à la nature ».

green grass field with house during daytime

Crédit photo : Arno  Smit

Ils aiment aussi beaucoup les activités créatives et manuelles.

Le fika : pause obligatoire

Le fika j’en ai déjà beaucoup parlé, c’est très représentatif du lagom : prendre une pause. Pas en vitesse derrière son ordinateur, mais tous ensemble autour d’un café et de pâtisserie. Cette pause peut durer 30 minutes voir plus, c’est tout à fait normal, souvent le matin et l’après midi, c’est l’occasion de prendre le temps de s’aérer l’esprit.

Même en dehors du travail cela se fait beaucoup, le weekend les café et salon de thé sont remplis de monde à l’heure du fika, l’occasion de se retrouver en famille ou entre amis, un vrai moment de convivialité.

Décoration épurée et chaleureuse

Le lagom s’exprime aussi dans la décoration, d’ailleurs le design scandinave est très tendance, il invite à une ambiance chaleureuse et épurée. Souvent des matières brutes comme le boit ou la pierre sont à l’honneur.

white rod pocket curtain on window frame

Crédit photo : Peter rudvall

Mode et beauté confort

woman standing in front of wooden wallL’art de vivre suédois c’est aussi une façon d’être, le confort prime sur le reste ! Alors si en soirée on aime être sur son 31 la plus part du temps ce sera jean, tshirt, basket, ou gros pull chaussette en mode cocooning.

Le maquillage n’est pas obligatoire et on ne considère pas que tu es négligé si tu n’en portes pas, bien au contraire.

Dans les deux cas le minimalisme est à l’honneur, une garde robe simple avec des vêtements de qualité, des produits de beauté naturel et bio.

Conscience écologique

Il y a une conscience écologique importante ici, par le tri des déchets par exemple, mais aussi par un consommation durable comme vous l’aurez compris précédemment. Le slow life, slow fashion, slow consommation en général ! Ils aiment acheter local, ni trop peu, ni trop assez, juste ce qu’il faut.

Entreprise libérée, la vraie

On a beaucoup entendu de l’entreprise libérée, mais j’ai l’impression que les suédois on en fait une réalité ! Ici la vie de famille est très importante, pas question de faire des heures supplémentaires, on rentre tôt à la maison.

people standing beside lake

Le lagom c’est se mettre en mode slow : slow fashion, slow beauty, slow work, slow food, slow life, c’est prendre le temps de vivre, respecter ses valeurs, être dans le compromis et l’écoute. Et vous prêt à vous mettre en mode lagom ?

Pour aller plus loin :

Un podcast de France Inter à écouter ici

3 livres :

 

Je t’en parle aussi en vidéo que tu peux visionner par ici :

 

A très vite les frenchies