ROAD TRIP Lac Vänern en Suède : PARTIE 1

Salut les frenchies !

Je vous emmène avec nous sur les routes d’un long weekend : un road trip de 4 jours et demi autour du lac vänern, le plus grand de Suède et le troisième d’Europe, avec notre van au coeur de la nature sauvage.

J’ai divisé cet article en trois parties comme les vidéos pour vous faire découvrir en détail ces endroits et ces moments incroyables.

Après notre premier weekend en juillet au sud du lac Vänern qui a fini aux urgences et 32 heures d’hôpital … on ne croit pas au mauvais sort et on décide d’y retourner ! Si cette aventure t’intéresse il y a un article par ici.

UPDATE : pour voir la partie 2 c’est par ici

Cette fois ci le circuit est beaucoup plus grand puisque l’on a quatre jours pour en profiter ! D’habitude je m’occupe d’organiser la route, les choses à visiter, les points de chutes avec le camion mais là c’est Alix qui à tout géré, de vraies vacances pour moi où je vais me laisser porter !

Mercredi 8 août 2018

On est parti mercredi en fin d’après midi, c’est 1h40 de route qui nous attendent.

On commence au Sud du lac Vänern, après l’autoroute on emprunte une petite route qui traverse la forêt et c’est magnifique. C’est incroyable qu’après si peu de temps on se retrouve au plein coeur de la nature. On emprunte plusieurs chemins, à droite, à gauche et on finit sur le parking varg, assez grand mais presque vide qui donne sur plusieurs chemins de randonnées à l’orée de la forêt Hunneberg, bref le spot parfait !

Il est presque 20h on prend le temps de manger un bout, mais je n’ai pas pu m’empêcher d’aller faire un petit tour à travers la forêt et elle ne m’a pas laissée indifférente. On décide d’emprunter un sentier au soleil couchant et il n’y pas de mot à part magique pour décrire ce moment. La mousse telle un envahisseur recouvre le sol, d’un vert clair pastel éblouissant, des fleurs violettes, des arbustes rouges, un mélange de couleur qui fait vibrer ma rétine.

Ici l’été le soleil se couche tard, on peut vraiment en profiter, les arbres craquent et grincent comme un chant pour accompagner les oiseaux. Pourtant, il n’y a presque pas un bruit, c’est intriguant. On coupe à travers bois pour sentir nos pieds s’enfoncer dans la mousse, on s’arrête près d’un arbre, sur un rocher et je me dis que cette forêt est parfaite pour fêter un esbath ou un sabbath (amis wiccan) ou encore renouveler nos voeux comme je rêverais de faire.

Il est 21h40 quand on rejoint le camion et le soleil nous livrent ces derniers rayons.

C’est assise au bord de la forêt que je vous écris, on entend le vent, quelques insectes, mais le silence est roi ce soir, seul le tapotement de mes doigts sur le clavier viennent perturber le calme de la nuit naissante.

Demain matin, on prévoit d’aller découvrir un point de vue sur le lac, autant vous dire que j’ai hâte que la nuit passe même si je trouve grisant le fait de dormir là, au milieu de la nature, déconnecté de tout, juste lui et moi.

Jeudi 9 août 2018

Réveillé à 8h, ici le soleil se couche tard et se lève tôt !! On est en dessous du cercle polaire donc nous n’avons pas le soleil de minuit pour autant les nuits sont courtes et se réveiller à 8h c’est déjà un exploit.

Prendre son petit déjeuner face à cette forêt majestueuse, on commence bien la journée !

C’est une petite marche de 4km qui nous attend pour aller découvrir le point de vue sur le lac Vänern.

On traverse encore une fois ce lieu enchanteur, j’ai l’impression de me balader dans un décor de peinture ou dans les dessins de Miyazaki, pour ceux qui connaissent j’aurais pu voir les esprits de la forêt de princesse mononoke que je n’aurais pas été surprise !

On arrive à flan de falaise, sur une vue incroyable, ce lac est immense, avec des vagues, ce qui lui donne des airs d’océan !  Le ciel est bleu, le soleil nous accompagne, nous avons de la chance c’est une très belle journée. On prend le temps de savourer notre récompense après l’effort, nos yeux rivés sur les va et vient de l’eau.

On est reparti, 15 min de camion plus tard, pour aller se baigner … et là encore une fois on est surpris pas la beauté du lieu, ici tout est plus grand, plus vaste, plus sauvage, je me sens privilégiée.

Le lieu s’appelle Nordkroken badplats.

Le lac est jonché de petites îlots, pierres, il est bordé de grandes herbes, de roseaux, le soleil me brûle le dos.

L’eau est transparente et donne envie de se lover dans ses flots. Alors bon, elle n’est qu’à 18 degrés, il a fallut du temps mais j’arrive enfin à plonger dedans. L’eau c’est un élément qui m’attire et me fait peur, peur des profondeurs, peur de cette inconnue et en même temps rien ne me relaxe plus que d’avoir mon corps immergé, de sentir l’eau sur ma peau, d’entendre ses clapotis.

On reste un petit moment allongé au soleil, mais on s’ennuie vite sur une plage à ne rien faire, alors on reprend la route.

Trente minutes plus tard, on voulait voir la cascade Brudslöjans, mais on est une fois de plus frappé par l’évidence de la sécheresse qui sévit cet été en Suède, il n’y a pas une goutte d’eau qui coule de la roche, déçu de ne pas avoir accès à ce spectacle de la nature et en même temps inquiète de la tournure que prend notre planète.

On repart cette fois ci pour aller visiter la ville de Vänersborg, au bord du lac. Peut importe depuis quel lieu on l’admire, il est toujours aussi saisissant.

Cette petite ville a aussi de quoi nous donner le sourire, une église magistrale en son centre, les rues sont bordées de fleurs, des petites boutiques, des parcs, des bancs, les rives du lac, des plages, des bâtiments en architecture typiquement suédoise, difficile d’en demander plus.

La fatigue commence à se faire sentir, mais pieds fatiguent, on reprend la route pour aller dormir dans la campagne, on quitte les bords du lac Vänern pour un autre bien plus petit mais tout aussi magique.

Cette fois-ci on est clairement loin de tout, on emprunte des petits chemins que seul les plus courageux oseraient emprunter. On a du mal à trouver un coin pour se poser, ici c’est très sauvage ! Mais on arrive à se faufiler sur un bout de chemin, à quelques centaines de mètres du lac, inespéré après avoir tourné tourné tourné …. Les road tripeurs vous savez de quoi je parle !

Mais on a trouvé un petit coin dans la forêt, protégé par les arbres mais harcelé par les insectes.

Seul au monde ou presque, je ne me sens jamais autant connecté que dans ces moments là, connecté à moi, connecté au vent, au soleil, aux arbres, à mes émotions, ma liberté, mes sensations et en même temps déconnecté de tout le reste.

On va pouvoir prendre une douche ! On installe notre cabine de douche, l’eau a pu chauffer toute la journée sous le par brise du camion, nue, au milieu des bois, un savon d’alep, quelques litres d’eau, même la simplicité de ma toilette me fait me sentir libre.

Je vous écris après un bon plat de spaghetti et une bière … on va marcher jusqu’au lac assister à le 8ème merveilles du monde : le coucher du soleil.

Pour voir tout ça en 3D la vidéo est par ici :

Je vous retrouve très vite pour la partie 2 de ce road trip avec comme destination : les lieux qui nous inspirent sur la route !

Kiss kiss love les frenchies

Publié par

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.