RETOUR A LA REALITE

Salut toi,

C’est la troisième semaine d’expat en Suède pour moi. Le lundi matin, mon mari se lève pour aller travailler. Jusque là on avait passé deux semaines dans notre bulle, juste lui et moi et des milliers de possibilités dans cette nouvelle vie. Mais la bulle vient d’exploser, laissant son goût amer de savon.

PAS DE BOULO

No panique, tout va bien … Juste que si pour lui c’est son premier jour au travail avec tout le stress et l’excitation qui va avec, pour moi c’est le premier jour sans travail. Par parce que je suis en vacance, mais parce que comme je te disais par ici j’ai tout quitté.

C’est d’autant plus difficile que c’est un choix sans l’être et que je n’assume pas forcément la situation. Tu dois rien comprendre … viens je t’explique :

Quand on a décidé de tout quitter pour partir vivre en Suède, on s’est dit qu’un sur deux avec un job suffirait pour commencer. Bingo … c’est monsieur qui trouve en premier et madame qui doit le suivre. Alors voilà on est marié, je prends pas trop de risque, mais me retrouver sans activité professionnelle, à vivre sur mes économies et surtout sur son salaire, ma fierté a pris un sacré coup. Et surtout je sors de quatre ans d’addiction à mon job. Non, je n’exagère pas, je sors souvent de grandes phrases pour te tenir éveillé à travers mes articles interminables, mais là je suis dans la juste mesure : j’étais accroc à mon job.

Accroc dans le sens où quand tu n’es pas au travail tu y penses, quand tu n’y penses pas tu culpabilises, quand tu ne travailles pas tu t’ennuies. Tu as oublié qu’il y avait autre chose … C’est aussi pour ça qu’on a tout quitter, me désintoxiquer et repartir sur des bases saines avec un job qui me plait mais qui ne me bouffe pas !

PAS DE CONFIANCE

Bref, c’est repartie pour une recherche de job et là deuxième retour à la réalité : je n’ai pas confiance en moi.

Le truc qui est vraiment con vue que j’ai passé ma vie à prouver aux autres et à moi même que j’étais capable de truc incroyable : master 2 avec mention, CDI dans une importante industrie, un mari incroyable, des voyages passionnants, une jolie petite maison avec jardin, le courage de tout quitter pour tout recommencer, bon j’arrête là …

Mais à l’intérieur je suis toujours cette ado qui à peur, qui pleure, qui ne se trouve pas, qui ne se comprend pas parce que trop différente. Je ne rentrais pas dans le moule de la famille, pas dans le moule de l’école, pas dans le moule de l’amour, de l’amitié, même des activités extra-scolaires …

Je suis une hyper émotive, impulsive, intuitive et je sens bien que je ne colle pas aux cases existantes. J’ai développé certaines capacités de compréhension,  sans te faire flipper je vois et comprends des choses que certains ne voient pas ou en tout cas que je vois beaucoup plus vite que la plus part des gens.

Bon sinon je suis une femme, avec son lot d’expériences bien pourries dans une société écrasée par un misogynisme ambiant à gerber (ah ça fait du bien de le dire !)

Après une scolarité merdique, des aventures amoureuses dramatiques, des violences qui ont emporté une partie de moi, à 30 ans j’essaie de me reconstruire autour de cette nouvelle vie. Après avoir pris 40 kg, après avoir accepté que je ne fonctionnais pas comme la moyenne, après avoir compris que je traînais une dépression depuis des lustres, après avoir rencontré des amis exceptionnel.le.s, un mari incroyable, je me suis lancée dans une thérapie à l’hypnose (non ce n’est pas le sujet mais j’en parlerais sûrement).

Mais voilà en attendant, malgré mes diplômes et ma carrière pas si mal, je n’arrive pas à me dire que je peux faire ce job ou cet autre, je postule à reculons, en me disant que je ne suis jamais assez bien … jamais assez compétentes … bref il y a du boulo !

SE RECONSTRUIRE

Donc aujourd’hui le plan d’action est un peu chargé et parfois me donne le vertige :

  • S’adapter et découvrir son nouveau pays, sa nouvelle ville
  • Régler tout l’administratif de l’expatriation
  • Trouver un job
  • Trouver un appart (ça c’est fait, au moins ça)
  • S’accepter, s’épanouir dans son corps
  • Ne plus s’enfermer en mode ours des cavernes
  • Comprendre ses multiples facettes aussi complexes soient-elles
  • Faire confiance à l’autre (alors ça, autant vous dire que si j’y arrive avant ma mort je serais bien satisfaite)
  • Continuer sa thérapie (à distance …)
  • Vivre dans sa vérité
  • Respecter ses valeurs, ses convictions

Bon je vais arrêter là. Tout ça pour dire, ma bulle vient d’exploser, maintenant va falloir avancer.

Kiss kiss love les frenchies, à bientôt, avec de la joie c’est promis

 

 

 

 

Publié par

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.